AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 E N J 0 Y . - Free

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 31
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mar 11 Nov - 18:51

Les choses allaient trop vite pour moi, je ne suivais pas tout. Quoiqu'il en soit j'avais compris une chose, c'est que la blonde, dont je ne savais toujours pas le nom, cachait quelque chose et qu'elle ne répondrait pas à ma question. Elle m'avait aidé à me relever et c'est à ce moment là seulement que je m'étais souvenue que je m'étai assise. Sa main était froide et je frissonnai de nouveau. Est-ce que c'était possible d'avoir la peau aussi froide où es-ce que c'était mo qui avait la peau brulante ? Je la détaillai de nouveau, elle semblait normale, si on mettait de côté son air atrocement supérieur. Je n'eus pas le loisir de continuer de l'observer comme je l'airais voulu car m'ordonnant de rester ici, elle s'esquiva très rapidement.

Mes jambes me faisait mal mais ce n'était rien à côté de la douleur que j'avais au bras, je résistais à la tentation de me rassoir et essayais de chasser toutes ces pensés inintéressantes, enfin surtout encombrantes, quoiqu'il arrivait je ne devais plus repenser à ce qui s''étais passée aujourd'hui et la blond rentrai dans le lot alors peu importe les mystères qui l'entourait.

*Mais quand même...*

Tomber dans le déni n'était peut-être pas la meilleur solution mais c'était la seule que je voyais, la seule qui pouvais me permettre de rester dans cet hôtel et de mener ma mission à bien. Rien ne devait perturber ma mission et je ne pouvais pas abandonner mon but.


J'aperçus la blonde qui était de retour, elle tenait à la main un petit plateau et je me demandai un moment si les cuisines étaient loin de la salle de cinéma parce que je ne voyais pas où elle aurait pu trouver ce plateau prêt autrement. J'interrompis me réflexions me souvenant de ma nouvelle résolution et je la rejoignis. Elle me raccompagna jusqu'à ma chambre sans dire mot, c'était mieux ainsi, moi, je m’efforçai de ne pas penser, c'était un exercice assez difficile. Arrivée devant ma porte, la blonde entra et posa le plateau, elle m'indiqua du doigt les comprimés blanc et me it que c'était des somnifères elle s'excusa ensuite pour le fâcheux évènement. C'était tout ce que c'était pour elle, un fâcheux événement !!!

Je ne suis pas suicidaire, je me demandais, est-ce que la réputation de l'hôtel pâtirait beaucoup si quelqu'un apprenait ce qui s'est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mar 11 Nov - 19:25

    Léonore ne put s'empêcher de sourire, lorsqu'elle remarqua la réaction de la jeune femme. Une légère grimace, très rapide, avait modifir son visage, quand elle avait pronnoncé les mots " épisode facheux " . Et oui, Nancy, pour la belle blonde, ce n'était que cela. Si on s'efforçait de tourner la page, de penser à autre chose et de se divertir au mieux, on oubliait. Surtout quand on avait la chance d'être encore humaine. Oui, pour les mortels, le temps efface en partit la peine et la douleur. Quelle chance ! Peut-être l'un des rares privilèges qu'ils possédaient vis à vis des buveurs de sang qui eux, avaient vie éternelle. Malheureusement, elle même se souvenait encore beaucoup trop bien à son gout de sa vie avant sa transformation. Les images ne s'étaient d'ailleurs que renforcées, des détails revenant parfois à sa mémoires aussi clairs que si la scène se déroulait sous ses yeux clairs. Et bien sur, toujours les même moments, les plus heureux de sa vie, peut-être bien en fait, de ses deux vies.

    Ces visions de deux coprs entrelacés, serrés l'un contre l'autre, des baisers volés, la peur d'être vus. Elle n'était encore qu'une jeune adolescente, lui était plus mûr, mais était déjà d'une beauté renversante. De grands yeux bruns, qui la regardait avec tendresse, débordants d'amour et de désir pour elle. Edward n'était durant ces moments là, qu'à elle, juste à elle, et à personne d'autre. Tout cela n'était que pur bonheur. mais aujourd'hui, quand Léo se remémorait tout ça, son coeur se crispait dans sa poitrine, sa respiration s'accélérait de façon inaudible et le sourire arrogant qu'elle abordait en permance quittait ses lèvres minces et charnues. Oui. Car, comme dit le proverbe, après la plui vient le beau temps, mais ça marche aussi dans le sens inverse. Après tout ces moments de joie, d'amour insouciant, il l'avait abandonné, sans regrets. Il n'avait pas eu assez de cran pour rester avec elle, et avait préféré fuir, lâchement. Et ce n'était pas tout ! Pour finir, il s'était marrié avec une autre, lui avait fait deux enfants. A croire que Léonore n'avait été qu'une amourette de passage, alors qu'il ne cessait de lui murmurer, ses lèvres froides collées à son oreille, que jamais, au grand jamais il ne la laisserait et que toujours, son coeur lui sera dévoué. Le pire, c'est qu'elle le croyait. Oui, le pire ...

    Nancy, elle, finirait par oublier, ses souvenirs se troubleraient au fur et à mesure. Ils n'étaient pas aller jusqu'au bout en plus. Et puis, regarder Mademoiselle Caldwell, elle n'était âgée que d'une douzaine d'années, n'avait-elle pas l'air parfaitement remise ? Si. Pourtant, elle se souvenait de tout les moindres gestes de l'homme, cet homme, sensé être l'ami de son père. Passons. La jeune cliente demanda alors, si la réputation de l'hôtel palirait si on apprenait ce qui s'était passé. Comme si elle ne s'en doutait pas ! Léonore soupira, puis s'appuya sur le meuble sur lequel elle avait posé le plateau. Ses yeux bleus plongèrent dans ceux de Nancy :

    - Vous connaissez la réponse Nancy. Aussi, j'aimerais beaucoup que vous n'en parliez point. C'est dans votre interêt ...

    Léonore afficha un grand sourire. Qui, parmis les membres du personnel n'avaient pas entendu parler, de la petite arnaque qu'avaient organisé Stacy et Nancy ? Enfin, c'est à des vampires que vous vous adressez quand même ! Ils sont de nature observatrice, et ont rapidement remarqué ce qui se tramait. Et n'oubliez pas non plus, que Léonore est particluièrement proche de Georges, le mignon Chef de l'hôtel ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 31
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Lun 17 Nov - 21:40

Je m'assis sur le lit, je n'avais aucune envie que cette conversation s'éternise, je voulais que la blonde s'en aille, je voulais partir d'ici, quitter cette endroit, je voulais que Jonathan divorce et se marie avec Stacy, je voulais empocher l'argent, je voulais retrouver mon innocence de gamine, je voulais tellement de choses impossible à avoir dans l'immédiat. En vérité, la seule chose que je pouvais avoir le luxe de m'offrir c'était une bonne douche chaude mais pour cela, je devais d'abord me débarrasser de la blonde, mais pourquoi avais-je posé cette question.

Dans mon intérêt ? Comment ça dans mn intérêt ?

Je la regardais à présent d'un air méfiant, qu'avait-elle voulu dire ? Malheureusement, j'étais presque certaine de ne pas obtenir de réponses comme toutes les fois où je lui avais posé des questions. Cette pensée réveilla ma curiosité sur le mystère qui entourait cette femme, je pris tout de même soin de ne pas piper mot. De toute façon, sa menace, à peine voilée, était vaine, je savais que je ne parlerais jamais de ce qui s'était passé aujourd'hui, tout d'abord je voulais oublier ou du moins, ne plus y penser et ensuite je ne voulais pas que tout le monde sache, je n'imaginais pas ce que deviendrais ma vie si c'était le cas et il y avait autre chose qui me retenait, oui quelque chose d'infime, même s je détestais cet endroit, je ne voulais pas qu'il est mauvaise réputation, parce que peu importe ce qu'était la blonde, peu importe le fait qu'elle était détestable et avait une bien trop haute image d'elle même, aujourd'hui elle m'avais éviter le pire et je lui en était reconnaissante. Ce sentiment était d'ailleurs tout à fait nouveau pour moi.

[HJ: Désolé pour la taille de la réponse.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mer 19 Nov - 18:18

    Léonore haussa les épaules en souriant. Nancy devait bien avoir compris maintenant, qu'elle ne répondait que rarement aux questions qu'on lui posait. Elle pensait peut-être, qu'elle était trop imbue d'elle même, qu'elle était si fière d'elle que cela en devenait presque révoltant. Mais au fond, ce n'était qu'une humaine, qui, comme tout les autres, se basent sur les apparences, sur les quelques mots échangés avec une personne. Alors que, Léo n'était pas comme ça. C'était juste, une carapace dans laquelle elle se cachait, elle lui servait à affronter les difficultés du quotidien. Les mortels ne pouvaient pas comprendre. Pourtant, quelque chose chez Nancy la troublait, ou plutôt, l'intriguait. Et, le pire, c'est qu'elle ne parvenait pas à mettre le doigt sur cette chose. Or, elle le savait, elle avait un caractère bien trempé et obstiné, tant qu'elle ne saurait pas, elle réfléchirait jusqu'à trouver la réponse. C'est d'ailleurs la raison qui la poussait à ne pas quitter cette chambre. Parce que, en savoir plus sur la juene blonde l'aiderait peut-être à trouver ce qu'elle avait de particulier. Léonore avait bien une ou deux idées, biensur ! Comme les petits plans qu'elle organisait, avec Stacy, pour que l'homme qui l'avait épousé tombe amoureux de sa complice. Et tout cela, dans l'unique but de se faire un peu d'argent. Bien qu'elle aussi appréciait la luxure, elle ne comprenait pas.

    La belle laissa son regard clair se ballader au sein de la chambre, voyant parfois un ou deux habits abandonnés, l'une ou l'autre chaussures posée au saut du lit. Lit sur lequel, elle s'assit elle aussi. Les mains posées sur le sommier de bois, elle croisa ses longues jambes minces, puis se tourna légèrement vers son interlocutrice. Sa voix avait pris un ton différent, plus doux, plus léger :

    - Je ne comprends pas une chose, à vrai dire. Pourquoi l'argent, puisque je suppose que c'est votre motivation, vous est si important.

    Et voilà, la question qui lui brûlait les lèvres depuis un bon moment déjà avait finit par être posée. Maintenant, ne restait plus qu'à savoir si Nancy allait bien vouloir lui répondre, ou non. Quoi qu'il arrive, même si ce n'était pas à elle qu'elle devrait s'adresser, elle comprendrait pourquoi toutes les deux, elles faisaient cela. La belle buveuse de sang sourit, puis effleura du bout des doigts la housse de la couette qui recouvrait le lit deux places.


( Pas de problème Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 31
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Jeu 20 Nov - 20:44

Comme je l'avais pensé, la blonde ne répondit pas à ma question, elle ne partit pas non plus comme je l’espérais. Je me demandais un moment pourquoi elle restait ici, n'avait-elle pas compris que je ne voulais plus la voir, que je voulais oublier jusqu'à son existence ou le faisait-elle exprès, s'ennuyait-elle tellement qu'elle n'avait rien trouvé de mieux à faire que me torturer. Me torturer, décidément j'étais tellement stupide que ça en était risible, elle avait sûrement des millions d'autre chose à faire, elle travaillait ici après tout, qu'attendait- elle pour aller faire les lits ? J'aurais aimé lui dire tout ça, lui crié de partir mais je n'en fis rien, je ne sais pas pourquoi. Elle s'assit sur le lit gardant quand même quelques distances avec moi et me posa une question qui m'étonna beaucoup.

Je réfléchis un moment, pourquoi l'argent avait tant d'importance pour moi ? A vrai dire, je n'y avais jamais pensé, je m'étais contenté 'arnaque les gens en leur soutirant leur argent. Mais j'étais incapable de dire pourquoi j'avais fais tout ça. Je me souvenais alors mon enfance, les longues heures de solitude, le manque d'argent, les larmes. J'avais espéré que l'argent réparerai tout, moi, mon cœur, j'avais espéré que je serais moins seule. J'avais toujours mis les absences de ma mère sur le compte du manque d'argent, mais à présent que j'avis de l'argent, e n'avais plus personne avec qui le partager. J'avais toujours mal au cœur et encore plus maintenant que jamais. C'était sûrement la raison pour laquelle je continuais encore cette affaire, même si j'étais riche, pour avoir l'impression d'être quelqu’un, j'avais trop peur de ressentir de nouveau ce vide et surtout, sans l'argent, je n'étais rien. Aussi effroyable qu'était cette réalité, elle me soulagea, je ne saurais expliquer pour quoi.

Sans l'argent je ne suis rien, rien d'autres qu’une pauvre fille au cœur brisé, c'est tout. Je n'ai jamais été douée pour rien, et c'est pathétique, mais pour une fois que je réussis quelque chose dans ma vie même si...

*...je ne me porte pas mieux maintenant.*

Oui c'était vraiment pathétique, j'aurais pu être quelqu’un mais j'avais pris les mauvaises décisions, je m'étais toujours enfoncée, c'était la vérité. Ce n'était pas la faute de ma mère si j'étais devenu celle que je suis, non, c'était de la mienne et je me sentis honteuse d'avoir essayé de lu faire porter le chapeau durant toutes ces années. J me rendis compte du mal que j'avais causé à tant de gens, tout ça pour rien. Je ressentis le besoin soudain d'être câliner, consoler, comme une enfant. Mais à présent je n'avais plus personne, même Stacy m'avait tourné le dos.

J'ai tout fait de travers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Sam 22 Nov - 15:51

    Léonore eut l’agréable surprise d’obtenir une réponse à sa question. Enfin, elle se doutait que Nancy finirait par lui répondre, mais là … c’était presque spontané. Et puis, apparemment, plus que sincère. Sa question l’avait sûrement désarçonnée, la prenant au dépourvu. Elle écouta attentivement sa réponse, et y lut, comme de la nostalgie, du regret. Pourquoi ? Si on croisait une jeune femme telle qu’elle dans la rue, on pourrait penser que c’était une demoiselle qui avait tout et parfaitement réussit dans sa vie, toutes les choses qu’elle avait entrepris, tous les choix qu’elle avait fait avaient té les bon pour elle. L’argent ne paraissait pas lui manquer, bien au contraire, et un sourire léger errait souvent sur son visage angélique. Pourtant, pourtant, des blessures étaient cachées, au plus profond d’elle-même. Humaine, elle avait de la chance, car ils devaient s’être quelque peu dissipés, et les images devenues, au fur et à mesure du temps, moins nettes.

    « J'ai tout fait de travers. »

    A ce point ? Ou exagérait-elle un peu ? Léo observa son visage, plongea son regard d’un bleu pâle dans les yeux de la jeune femme. On lui avait souvent dit, que, lorsqu’elle regardait les gens, droit dans les yeux, on se sentait devenir minuscule, comme si, elle avait la capacité sur-humaine de voir à l’intérieur de l’être qu’elle dévisageait, de percevoir ses sentiments, ses craintes, ses points faibles. Pourtant, elle ne le faisait en aucun cas exprès. Déstabilisé les gens, elle aimait bien, c’est vrai, mais seulement quand il s’agit de beaux mâles et que sa gorge est un peu trop sèche. Vous comprendrez sans doute le sous-entendu. La buveuse de sang se rapprocha un peu de Nancy, sans pour autant la toucher. Ensuite, elle inclina son visage aquilin sur le côté, fixant le sol :

    - Vous savez Nancy, je pense, que tout être humain … ou non humain d’ailleurs, a quelque chose de spécial, quelque chose que les autres n’ont pas. Vous aussi, vous devez avoir ce quelque chose. Il suffit de le trouver. L’argent n’est qu’une couverture sous laquelle on se cache …

    Quelques mèches blondes glissèrent de derrière son oreille, et vinrent gêner sa vue. Elle s’interrompit pour les dégager d’un geste furtif. Puis, elle termina, en chuchotant presque :

    - Mais parfois, la couverture se détériore, et finit par révéler vos faiblesses avant que vous n’ayez pu vous préparer … Prenez confiance en vous Nancy.

    Léonore releva son visage, et observa la réaction de la jeune femme. Un léger sourire flottait sur ses lèvres. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pus ainsi eu l’occasion de discuter avec quelqu’un, en toute simplicité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 31
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mer 26 Nov - 20:54

Je m'étais engagée su un chemin douloureux je le savais, toutes ces pensées que j'avais refoulée durant tant de temps, j'avais ouvert la barrière interdite et je savais que à présent je ne pourrais plus faire marche arrière, je ne pourrais pas refaire passée tout ses souvenirs de l'autre côté de la barrière, c'était le prix à payer pour avoir, ne serait-ce qu'une fois, essayé d'être sincère avec moi-même. Mais je n'en voulais pas, je ne voulais pas de toutes ces pensées encombrantes, je voulais redevenir la Nancy d'il y a quelques heures, celle qui ne connaissait ni limite nui tristesse, celle qui se fichait éperdument d’écraser les autres pour parvenir à ses fins. Je voulais redevenir la Nancy qui méprisait les autres, celle qui ne connaissait pas la blonde assise près de moi.

Des larmes roulaient lentement le long de mes joues, ça n'avait aucune importance, plus rien n'avais d'importance. Même la présence de la blonde à mes côtés m'indifférait à présent, si elle voulait rester, qu'elle reste. La vérité c'est que je n'avais pas la force nécessaire pour supporter la vérité, je pouvais juste pleurer et déprimer comme ma mère. Je n'étais pas mieux qu'elle en fin de compte.

Je ne peux pas, je ne peux pas... C'est trop dur, j'ai trop mal. Vous devez me trouver stupide, encore plus stupide que vous le croyiez déjà, décidément je bats tout les records.

Les mots sortaient tout seul pourtant si j'avais eu à choisir j'étais sûre que la jeune femme serait une des dernières personnes vers qui je me serais tournée, sans aucun doute d'ailleurs. C’est étrange, ces circonstances qui poussent certaines personnes à parler de leurs problèmes avec d'autres qu'ils n’aimaient pas, pour moi ça n'existait pas, c'était juste créé dans les films pour attendrir le spectateur, donné de l'émotion ou je ne sais quoi.

Je suis désolé.


J'aurais bien été incapable de dire pourquoi je disais ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Jeu 27 Nov - 21:49

    Léonore, observa avec attention la jeune femme. A vrai dire, elle se sentait un peu comme une psychologue qui guettait la moindre réaction d’un patient dépressif. Et dire que, quelques minutes plutôt, les deux jeunes femmes s’envoyaient des répliques sanglantes à la figure ! es yeux de la charmante Nancy commençaient à se gonfler, et à leurs coins, des larmes se formaient au fur et à mesure qu’elle parlait. Pleurs qui finirent par dégouliner le long de ses pommettes, de ses joues. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait plus pleurer d’ailleurs. Mais bref, ce n’était pas bien important ça, juste un détail parmi tant d’autres sûrement.

    Mademoiselle Caldwell leva son index froid vers le visage de la jeune femme, et, du bout de son index, essuya quelques larmes. La peau de la jeune mortelle était tiède, tandis que la sienne, était, comme d’habitude, glacée. On la dévisageait toujours curieusement, lorsque l’on se rendait compte de cette différence de température. C’est aussi pourquoi, généralement, elle évitait le contact avec les clients. Il y a des exceptions à tout n’est-ce pas ? Une fois le visage angélique de la jeune femme débarrassé de ses traînées humides, Léonore se remémora rapidement ce qu’elle venait de lui confier.

    « J’ai trop mal ». Oui, c’était compréhensible quand le seul objectif que l’on a dans sa vie, c’est l’argent. Et puis, quand on s’acharne vraiment, qu’on travaille dur, ou qu’on trouve des combines pour en obtenir, on finit toujours, inévitablement par en avoir. Et puis, après avoir fait quelques fois les magasins, s’être acheté de quoi se faire toute une garde-robe, avoir investit dans des choses futiles, qu’on paye juste pour se faire plaisir, on se lasse de l’argent. On n’a plus de but dans la vie, alors on continue d’accumuler des billets, parce qu’on ne sait pas quoi faire d’autre. C’est pour ça qu’il faut se reprendre en main rapidement, avant de sombrer pour de bon, et d’utiliser toute cette richesse qu’on entasse sur un compte bancaire pour des substances interdite à la consommation. Comme la drogue, l’alcool en quantité trop importante, et autres. Ce serait vraiment dommage que Nancy finisse ainsi.

    Maladroitement, voyant que les flots de pleurs ne s’arrêtaient pas, Léonore s’approcha un peu de la jeune femme. Son dos était courbé, son visage embué de larme, et son maquillage complètement fichu, encore une fois. Son bras glissa autour de la taille de Nancy, l’effleurant à peine. C’était sensé la réconforter un peu, ou du moins, stopper un peu ses sanglots. Cependant, elle ne put se résigner à garder cette position trop longtemps et finit par dégager son bras, et reprendre un peu de distance. Puis, elle lui répondit :

    - Il n’y pas de quoi être désolée. Absolument pas.

    La jolie buveuse de sang esquissa un semblant de sourire, puis regarda devant elle, posant son regard au hasard, sur des objets divers traînant ça et là par terre. Elle se racla la gorge et poursuivit :

    - Je ne comprend pas bien. Pourquoi ne pouvez vous pas ? L’argent ne semble pas vous manquez. Et puis, vous avez tout pour plaire, les hommes ne doivent pas rester insensibles. Alors, pourquoi continuer tout cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   

Revenir en haut Aller en bas
 
E N J 0 Y . - Free
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Filezilla et Free
» restes de A-squared Free impossibles à virer
» A-squared Free n'est plus disponible
» Free recrute !!
» Nouvelle de Numericable (Mobile / Free)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { Ridgecrest } ::    » Aile Sud ::    » Requiem for a Movie-
Sauter vers: