AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 E N J 0 Y . - Free

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: E N J 0 Y . - Free   Sam 19 Juil - 22:36

    Il était deux heures de l'après-midi et il faisait, pour une fois, plutôt beau. Autrement dit, il ne pleuvait pas,il n'y avait pas de vent et quelques rayons filtraient à travers les nuages gris. Les clients semblaient apprécier et la plupart s'occupaient à l'exérieur. Lecture, prommenade, shopping étaient au rendez-vous. Mais n'oublions pas que c'est le personnel de cet hotel qui se doit de veiller à ce que tout ce petit monde s'amuse. Quelques jeunes femmes avaient accompagnés des clients au petit village non loin, d'autres s'occupaient de servir des boissons raffraichissantes à tout ceux qui en désiraient. Et pour ce soir, deux soirées de prévues, l'une à la discothèque de l'hotel et l'utre, un peu plus tard, au bar. Oui, les membres du personnel avaient soif. Soif ? Soif de quoi ? De sang Messieurs Dames, de sang. Perdu, vous n'êtes pas dans un vieux film d'horreur mais bel et bien dans la réalité. Eh oui, ces personnes si acceuillantes et chaleureuses ne sont pas si humaines et normale que ça. Ce sont des suceurs de sang, des vampires si vous préférez. Ca vous fait rire ? C'est surement qu'aucunes de ces charmantes demoiselle n'a encore daigné jetter son dévolu sur voux. Attention, ça ne saurait tarder ...

    Léonore passa derrière le comptoir, près de l'entrée du petit cinéma de l'hotel. On avait proposé un film cette après-midi, mais il ne semblait pas y avoir foule. La mélodie du générique se faisait déjà entendre : elle était en retard. La belle prit un sachet de pop corn puis récupéra son Bloody Mary. Sans faire de bruit et dans l'obscurité la plu totale, elle chercha du regard une place qui lui permettrait d'avoir une vue générale sur les quelques clients présents. Finalement, elle opta pour une place éloignée, proche d'une personne dont elle ne dinstinguait que vaguement la silhouette. Oui, ça ferait l'affaire. L'écran s'illumina, cédant place à la première scène. Le film était de circonstances : Underworld. Léonore s'installa confortablement dans son siège bordeau, glissa le paquet de pop-corn encore choix à l'endroit prévu à cet effet puis porta son verre à ses lèvres. Bwarf, c'était mort ici ! Pas d'ambiance, rien du tout. Un homme devant elle se retourna et lui sourit. ha ! Sa victime de la veille. En sourint, elle se leva et vient vers lui. Après avoir copieusement bavé sur ses formes généreuses, juste là, sous son nez, l'homme posa sa main sur les fesses de Léo qui grimaça et se dégagea. Mais l'autre en voulait plus. Il attrapa son poignet et l'obligea à s'asseoir sur ses genoux. Et, alors qu'il approchait ses lèvres de celles de la belle, une claque retetit dans toute la salle. Le main de Mlle Caldwell s'était écrasé sur la joue de l'homme. Non mais oh ! Agacée, elle se leva, lui, ne demanda pas son reste, resta muet tandis que la charmante vampire retournait à sa place. Okay, elle était belle, mais est-ce que cela en faisait d'elle un objet sexuel mis à la disposition de tous ? Certainement pas. Elle portait un simple pantalon en jean, moulant certes mais rien de vulgaire, une chemise noire à pein décolleter, un sautoir rouge, des escarpins rouge eux aussi et une pince dans sescheveux avec son maquillage habituel. ha, les humains se croyaient vraiment tout permis ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Sam 26 Juil - 17:30


Je contemplais le ciel dubitative, soit un semblant de soleil régnait mais j'aurais donnait n'importe quoi pour profiter d'un belle journée. Mais apparemment ce n'est pas ici que je trouverais bonheur. Je soupirais puis me dirigea vers la salle de bain, il était une heure de l'après-midi, mais je venais juste de me lever, profitant de la chaleur de mes couvertures.

*Jonathan n'aurait pas pu choisir une autres destination.*

En plus de ça, il y avait de grandes chances que je sois venu ici pour rien, il y avait de grandes chances que ce séjour ici ne m'apporte rien d'autres que des ennuis. Je secouais la tête pour chasser toutes ces idées, il fallait que je trouve une activité qui m'empêche de pensée.

*Facile à dire.*

Depuis quelques jours, je pratiquais un nouveau jeu qui consistait à éviter de croiser Wayne, et pourtant j'avais tant envie de le voir. Je sortis de la douche et entreprit de m'habiller mes pensées toujours accaparés par Wayne, je m'évertuais à essayer de comprendre pourquoi il avait fallu qu'aujourd’hui, pour la première fois depuis longtemps, je ressente des sentiments pour quelqu'un et surtout pourquoi il fallait que ce soit de ce quelqu'un en particulier, bien connu pour être un homme volage.

Je quittai ma chambre et me souvins de ce que j'avais vu hier, il y avait une séance de Underworl d au cinéma, je me dirigeais donc vers la salle. Je prit place dans un coin tranquille où je pourrais profité du film sans problème, c'était sans compter les deux personnes qui étaient assises dans la rangée devant moi. Le film en était à sa première scène quant j'entendis une claque résonner dans la salle.

*Qu'est-ce qu'elle a celle-là.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Ven 1 Aoû - 22:09

    Léonore regagna sa place et son paquet de popcorn par la même occasion. Bravo, cet homme avait réussit à l'énerver pour ce qui restait de ce jour. Un instant, elle se sentit regardée, observée. Critiquer même peut-être. Une femme, blonde et humaine, l'observait, son regard était mêlé de curiosté et d'agacement lui semblait-il. Tant pis. Elle ne savait pas. La porte d'entrée se referma et on entendit une clé vérouiller l'entrée pour éviter que les gens entrent et sortent sans arret, gênant les autres qui regardaient le film. Elle s'en fichait, elle avait la clé de toute manière. Elle sourit en voyant l'héroine du film se glisser dans la station de métro, puis le loup-garou arrivé. Même si ce qui allait se dérouler était totalement prévisible, elle appréciait vraiment ce film. Et pas uniquement parce qu'il y avait des vampires hein ? Le héro est vraiment ... pas mal dans son genre et ne laissait pas la belle insensible. Sélène par contre ... pas si magnifique ça, elle n'avait pas assez de trempe et de caractère pour un spécimen pareil. Simple avis personnel bien entendu. Distraitement, elle passa sa langue rose sur ses dents d'une blancheur parfaite, digne d'une demoiselle pour une publicité de dentifrice. Quelques secondes, elle ferma les yeux et soupira de lassitude. Tout semblait tranquille, calme, silencieux en ce moment à l'hotel. Et cela faisait vraiment longtemps qu'elle n'avait plus croisé Georges ... son Georges, précisons-le. Mais bien entendu, cette petite prétencieuse de Cheryl se retrouvait toujours sur son passage, à en croire qu'elle le faisait exprès, juste dans le but de la provoquer un peu. Bref, elle s'efforçait de passer outre et de trouver un client sympa, avec qui passer la nuit et étancher sa soif. Sa main plongea dans le paquet de pop corn et elle posa quelques grains de mais sur sa langue. Ils étaient caramélisés, sucrés, juste comme il le faut enfait. Ne manquait à présent que son habituel verre de champagne. Tant pis, son BloodyMary ferait l'affaire pour le moment. Elle en but délicatement une gorgée, avant de retirer ses escarpins, de façon très discrète. Les vampires ne puent pas des pieds de toute manière. Mais, à ce moment précis, l'écran devint noir, et les lumières ne se rallumèrent même pas. Des clients commençaient déjà à raler. Génial, les voilà coincés ici. Enfin, eux, pas elle. Encore faudrait-il qu'elle parvienne à sortir d'ici discrètement. Autrement dit, c'était mission impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mar 19 Aoû - 19:54

La fille regagna sa place et je me replongeai dans le film, bien que je le connaisse par coeur pour l'avoir vu à mainte reprise, je l'adorais mais apparemment aujourd'hui il ne suffirait pas d'un bon film pour me changer les idées.

*Tant pis...*

J'essayai quand même de me concentrer un tant soit peu sur le film et sur cette sotte de Sélène, je m'étais toujours demandé pourquoi cette fille étai comme ça, le scénariste ne l'avait d'ailleurs pas arrangé. Le héros aussi m'agaçait au plus au point trop... Enfin je me comprends c'est le principal. C'était à se demander pourquoi j'aimais autant ce film.

*Trop stupide.*

Comprenant qu'il ne servait à rien de rester là à rien faire, je décidai de prendre l'air et de par la même occasion trouver Stacy. Il fallait que tout se finisse au plus vite, pour mon bien. Je me dirigerai vers la porte et me souvint alors que les portes avait été verrouillée, comme dan la plupart des cinémas d'ailleurs. Je rageai un moment et repris la direction de ma place mais à ce moment là les lumières s'éteignirent et l'écran devint tout noir. Moi j'étais comme une cloche plantée au milieu de la salle.

*J'en ai marre, j'en ai marre.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Jeu 21 Aoû - 15:15

    Léonore soupira longuement. Evidement, comme tout les humains normalement constitués de cette époques, tout le petit monde se mit à râler, à s'énerver. Ils ne pouvaient donc pas rester calmes, s'asseoir et patienter comme des personnes civilisées ? Il fallait croire que non. Son regard parcouru rapidement les diverses rangées, histoire de voir si un autre membre du personne du Wildshire hotel était présent, à par elle bien entendu. Génial, jack-pot. C'est elle même qui allait devoir trouver la solution pour tous. Haha, très drôle. Les quelques hommes présents se levèrent, crièrent dans tout les sens. Et s'en fut trop. La belle se leva, déposa son paquet de pop-corn sur le siège voisin, enfila rapidement ses escarpins, puis descendit les quelques marches, arrivant devant un homme, baraqué, musclé, avec un air énervé. A sa vue, il ne pu retenir un sourire vicieux. Evidemment. Elle soupira, puis glissa sa main autour du poignet de l'homme, l'obligea à se baisser à sa hauteur, puis murmura à son oreille d'une voix agacée :

    - Dites moi, ça vous dérangerait de faire moins de bruit ?

    L'homme, surprit, écarquilla les yeux. Oui, un matcho, une femme ne donne pas d'ordes. hé bien, là, il n'allait pas avoir le choix le petit. Satisfaite, Léonore fit de même avec tout les autres gens masculins qui étaient debouts. Ils finirent bien entendu par regagner leurs places et se poser sur leurs sièges, mi-abasourdis, mi-émerveillés Les femmes semblaient soulagées, elles étaient un peu plus silencieuses, elles. Mademoiselle Caldwell continua ce petit manège, entre la séduction et l'autorité plusieures fois, jusqu'à parvenir tout en bas des marches. Elle avait l'intention d'aller devant l'écran, sans image à présent, et de s'exprimer à haute voix, calmement et posement. S'ils ne se tenaient pas tranquiles, elle aurait une autre solution que de jouer la gentille et douce Léonore. Son regard clair sur posa sur la forme floue du grand écran. Mais, c'est alors, que quelqu'un lui rentra dedans. Enfin, c'était peut-être elle qui lui avait foncé dessus, mais qu'importait. Se dire que c'était l'autre était toujours plus simple, n'est-ce-pas ? Léo' observa la personne. Une mortelle, une femme, avec des cheveux clairs. La blonde de tout à l'heure, celle qui l'avait jaugé avec un air outré quand elle avait envoyé un de ses compagnons sur les roses après l'avoir copieusement séduit. Un sourire amusé et supérieur se dessina sur les lèvres de la belle. Entre ses lèvres, elle murmura à son intention, d'une voix qui était sèche, claire et froide :

    - Regagnez votre place. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Dim 24 Aoû - 19:34

J'étais toujours debout au beau milieu de la salle quand la femme qui s'était donné en spectacle tout à l'heure se leva, visiblement c'était une des membres du personnel. Elle ordonna à plusieurs garçons qui râlaient de se taire et de s'assoir et confirma en même temps ce que j'avais pensé d'elle tout à l'heure. C'était une femme autoritaire qui aimait se faire obéir et ne se laissait pas marcher sur les pieds. Elle devait aimer faire savoir qu'elle était supérieur aux autres. Peut-être que c'est ce qui m'énerva le plus chez elle ou peut-être que la vive rage que je ressentis alors n'était en aucun cas du à elle. Comme si tout cela ne suffisait pas celle-ci me percuta de plein fouet, d'accord j'exagère un peu, elle me rentra dedans, mais pas assez fort pour me faire tomber ni me faire vraiment mal. mais il faut croire que s'excuser était trop difficile pour elle, elle m'intima simplement de regagner ma place en me souriant.

*Respire, respire, il ne sert à rien de s'énerver.*

Je vais le faire tout de suite mais avant je voudrais faire savoir que chez moi quand on rentre dans quelqu'un on s'excuse. Je vois que ce n'est pas le cas chez vus.

Ma voix était très calme ce qui m'étonna beaucoup et après lui avoir sourie je tentai de rejoindre ma place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Lun 25 Aoû - 20:13

    Léonore plongea son regard clair dans celui de l'inconnue. En voilà une qui ne se laisse pas démonter. Tant mieux, un peu d'action dans la banalité de tout les jours ne peut que faire du bien. Et puis, on ne peut pas aimer et se faire aimer de tous, n'est-ce-pas ? Sauf qu'évidement, les gens, les mortels les plus communs, ceux qui osent se croire malins à lui rétorquer ce qu'elle doit faire, alors qu'elle a plus qu'une vie devant elle, ceux là, cette espèce ci, elle ne les supporte pas. Alors bien entendu, Mademoiselle Caldwell ne se démonte pas et attrape le taureau par les cornes, puisque de toute manière, elle gagne toujours à ce petit jeu. Quand la blonde lui dit ces quelques mots, sur un ton qui ne lui plut guère, la belle lui sourit, toujours avec ce petit air supérieur et amusé qui, elle le savait très bien énervait les gens au plus haut point :

    - Je tiens à vous faire remarquer, que si vous souhaitez rester enfermée ici une ou deux heures supplémentaires, je n'y vois aucun inconvénient, mais les autres clients ne sont peut-être pas du même avis. Alors laissez moi faire ce que je dois faire tranquilement et regagner votre place.

    Léonore ne cilla pas, ne dévia pas le regard. Elle était trop fière pour cela. Vous pensez quelle est prétencieuse, superficielle ? Non, elle ne se laisse simplement pas faire, parce que les mortels sont trop naifs, qu'ils ne s'en rendent même pas compte, et que par la suite, ils osent, oui, ils osent, monter sur leurs grands airs. Ce sont des êtes, des individus chétifs, qui croivent savoir tout sur tout, alors qu'ils n'ont même pas l'ombre d'un doute sur l'existance des buveurs de sang, d'après eux, ce ne sont que des mythes, des légendes. Même un enfant, quand on n'a pas encore brisé son imagination a plus de jugeote. Et ça, ça révoltait la belle immortelle. Les humains se cachaient eux même la vérité. D'accord, dans un sens, s'ils savaient, tout les vampires auraient finis brulés vifs, et tout le monde aurait chercher à se faire mordre au plus vite. Résultat des courses, plus une seule source de vie, de nourriture, de sang frais. Mais quand même. Ne croyez pas non plus qu'elle ne connait pas le sens du respect. Bien au contraire. Sauf, qu'on doit avoir du respect, de l'admiration dissimulée pour toute chose qui nous est supérieur, entre autres bien entendu. Et là, elle était en nette supériorité. Patiement, une main posée sur sa hanche, elle attendit. Soit que l'inconnue passe son chemin en serrant les dents, et qu'elle puisse donc continuer son boulot, soit, qu'à nouveau, elle lui réponde sur le même ton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mer 27 Aoû - 17:50

J'allais détourné les talons pour retourner m'assoir à ma place, même si obéir à cette femme me répugnais, quand elle repris la parole sur le même ton. Je m'efforçais de garder mon calme ce qui était, très difficile... Je regrettais aussi de n'avoir pas choisi une autre activité, j'aurais pu aller faire mon jogging par exemple. Mauvais exemple, je détestais courir, j'aurais aussi pu aller à la piscine. ah non, j'ai encore mieux, j'aurais pu aller au petit bar pour boire et m'assommer un bon coup. De toute façon, tout aurait été mieux que ce cinéma pourri avec cette horrible femme. Je regrettais d'un coup mon face à face avec Stevenson.

Je ne crois pas vous avoir empêcher de faire votre travail, je vous ai juste signaler que quand on renverse quelqu'un il est plus poli de s'excuser, rien de plus. Quant aux autres clients, je me contrefiche complètement de leur avis quel qu’il soit.

J'étais du genre égoïste et ce n'était pas en me montrant que je pouvais gêner les autres qu'elle allait me convaincre. D'autant plus qu'elle s'en fichait des autres quand c'était pour se donner en spectacle. Je gardais cette dernière pensée pour moi, il ne valait mieux pas que j'envenime trop les choses.

*Oh et puis rien à faire !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mer 27 Aoû - 23:46

    Léonore soupira longuement et leva les yeux aux ciels, exaspérée. Elle ne s'entendait vraiment pas parler cette fille ! Okay, elle non plus, elle avait pas envie d'être ici, d'avoir à s'occuper de tout ces gens qui la prenaient pour une fille facile, pour une petite gamine de riche snobinarde, ou on ne sait quoi. Sauf qu'à la différence de cette femme, elle, elle prenait en compte l'avis, l'opinion des autres. Quel égoisme ! Sur, c'était beaucoup plus simple de ne faire attention qu'à sois-même, de ne penser à rien d'autre. sauf que la facilité n'était pas forcément la meilleure solution. Aussi, c'est sans aucune gêne qu'elle lui rétorqua :

    - Vous me faite perdre mon temps avec vos remarques sans interêt. C'est du pareil au même. Maintenant, si vous vous voulez bien regagnez votre place, ce serait préférable pour tout le monde. Et croyez-moi, si je le pouvais, je me ferais un plaisir de vous laisser ici ...

    Sur ces dernières paroles crachées plus qu'articluées, la belle et charmante Léonore quitta la scène. Comprenez par là qu'elle continua de descendre les quelques marches de l'escalier, en ordonnant aux quelques personnes qui restaient debouts à râler de retourner s'asseoir. Le calme regagnait peu à peu la salle. La buveuse de sang plongea sa main au fond de sa poche, en sortit son trousseau de clés qui lui permettait d'ouvrir chacune des portes du Wildshire hotel, et brandit sur l'écran le petit laser. Elle remarqua alors que toutes les clés étaient bien accrochées là, sauf seule dont elle aurait besoin en ce moment : celle de la salle de projection. Tant pis, il allait falloir improviser, pas le choix. Elle avisa du coin de l'oeil une fenêtre sur la gauche, masquée par un rideau sombre. Ils pourraient peut-être sortir par là, mais les hommes allaient devoir porter ces demoiselles. Une tâche de lumière se prommenait donc, ce qui bien entendu attira l'attention des clients, et les chuchotements stoppèrent bien vite. C'était l'effet attendu. La belle s'éclaircit la voix un instant, puis dit d'une voix forte, un sourire amusé aux lèvres :

    - Bien. La porte est bloquée, je n'ai pas la clée, aussi, la seule issue restante est la fenêtre à votre droite.

    Bien evidement, tout le monde se leva pour s'approcher le plus possible de la dite fenêtre et pouvoir sortir avant tout les autres. Haha, perdu les enfants, la gentille Mademoiselle Caldwell s'y attendait. Elle monta donc d'un ton, après avoir termina sa courte phrase :

    - TAISEZ-VOUS.

    Oups, elle y était peut-être aller un peu fort. Tous se retournèrent, consternés par une voix si imposante vers la tâche de lumière vacillante près de l'écran. Léonore reprit sa voix camle et posée, puis poursuivit :

    - Dans le calme je vous pries, et sans gestes précipités et irréfléchis.

    Elle s'approcha alors elle même de la petite ouverture, dégagea le rideau, puis fit signe à un homme de la soulever pour qu'elle puisse pousser la vitre. Profiteur, comme tout les hommes, il laissa sa main courir sur sa cuisse. En grimaçant, la belle redescendit, puis dit d'une voix forte :

    - Bien, une première femme peut passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Ven 29 Aoû - 12:11


J'avais une fâcheuse tendance à l'autodestruction, je le savais depuis longtemps. Le psychologue scolaire avait un jour dit à ma mère que la personne la plus dangereuse pour moi, c'était moi. Lae psychologue forçait un peu sur la boisson, avait l'habitude de donne des diagnostiques erronés, avait des vues sur ma mère et faisait n'importe quoi pour la voir le plus souvent possible mais cette fois-là, il ne s'était pas tromper. Petite, il m’arrivait de passé des journées à me lamenter sur mon sort dans le noir sans manger et personne ne s'en rendait compte, ma mère étant trop occupée, mais en grandissant c'était passée d'ailleurs sans ce séjour à l'hôtel je ne me serais jamais rappelé de ce détail. C'était bizarre que ça me vienne ici, dans cette salle de cinéma alors qu'une femme sortait par la fenêtre sous les yeux de tout le monde. Une personne en particulier m'intéressait, la blonde, je savais qu'elle était dangereuse, c'est le genre de chose qui se sentait et pourtant j ne pouvais m'empêcher de lui répondre, de la provoquer. Tout chez elle m'irritait, sa grâce, sa sensualité ou le fait que tous les mecs de l'assemblée la regardaient en bavant. Je n'étais pas jalouse non, juste irrité au plus au point.

*Tu te mens à toi même, tu es jalouse, point à la ligne.*

Parfois, il y avait cette petite voix que les gens appelle conscience qui se rappelait à moi, moi je l'appelais la rabat joie de première car elle intervenais toujours dans les instants les plus inappropriés, comme cette fois au café où j'étais en train de finir mon boulot avec... je ne me rappelle plus son nom d'ailleurs, mais je me souviens qu'il me répugnait, c'était Stacy qui l'avait choisi et je m'étais juré de ne plus la laisser faire, la pauvre n'avait aucun goût.

*Ouais, c'est bien jolie tout ça mais je voudrais bien sortir d'ici moi.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Dim 31 Aoû - 0:44

    Léonore s'occupa à aider les femmes présentes à sortir par la fenêtre, veillant scrupuleusement à ce qu'aucun des hommes présents ne profite de l'occasion pour effleurer une cuisse, une main. C'est eux, les buveurs de sang qui brisaient les couples. Pas d'histoires de tromperies entre clients, et si on pouvait en éviter, c'était tant mieux. Enfin bref, toutes les femmes présentes étaient maintenant sorties hors de la salle de cinéma. Sauf deux. Léonore et l'inconnue blonde. D'un vague geste de la main, elle fit signe à un homme qui était trop fluet pour aider, de passer par l'ouverture. Sans demander son reste ni même remercier qui que ce soir, il s'exécuta sur le champs. Le costaud qui soulevait ces demoiselles se racla la gorge bruyament pour attirer l'attention de la dernier femme restante, qui semblait, à vrai dire, perdue dans ses propres pensées. La belle vampire ne put retenir un sourire amusé en croisant son regard. C'était bien une petite humaine, jeune, blonde et naive. Elle murmura alors :

    - Je suppose que vous souhaitez vous aussi sortit, non ?

    Les quatres hommes ricanèrent, ce qui fit office d'echo à la réplique de leur maitresse devant qui ils bavaient comme des stupides et pathétiques taureaux en rut. Chamante comparaison, certes. Deux d'entres eux se tappèrent dans le dos, en marmonnant quelques blagues des plus salaces d'après ce que put en entendre l'ouie fine de Léonore. Après un regard noir qui les força à cesser ces imbécilités digne d'adolescents d'une quinzaine d'années, ils n'ajoutèrent plus rien, et attendirent simplement que l'autre se décide à s'approcher pour quitter ces lieux. Aparement agacé, l'un des quatre s'approcha d'elle, la saisit par le poignet, fermement, et lui lança un regard gourmand. Par gourmand, comprennez vicieux, pervers. Comme si elle n'était qu'un simple morceau de viande. Cette fois ci, par contre, la sublime vampire ne protégea pas la demoiselle. Elle avait envie de voir comment elle se débrouillerait seule. Rien que pour qu'elle se mette à venir la supplier, ventre à terre et habits déchirés, de la tirer des griffes de cet homme. Un bel homme, avouons-le, bun, grand, musclé, corpulent, d'environ une trentaines d'années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Lun 1 Sep - 17:33

J'étais tellement prise dans mes pensées que je n'avais pas vu que la salle était à présent complètement vide. La blonde me ramena à la réalité e parlant. C'est fou ce que je détestais sa voix, il faudrait vraiment qu'elle pense à en changer. Les quatre hommes restant lui firent écho et j'eus l'impression un moment de voir des chiens quand ils croisent une chienne en chaleur. Visiblement je n'étais pas assez rapide à réagir car l'un des gars m'attrapa par le poignet en me jetant un regard de vicieux.

*L'autre ne te suffit plus.*

A la place de dire ça, je me dégageai, en in j'essayais de me dégager, je n'avais aucune envie d'en venir au main, c'est bien ce que j'avais reproché à la blonde plus tôt non... Mais l'homme ne semblait pas vouloir comprendre, je li administrai donc une jolie claque dans la figure, en me faisant al au passage, celui-là aurait du penser à faire un régime.

Retournes dans ta niche.

J'étais contente de ma petite remarque, mais avec tout ça je n'étais toujours pas sortit de cette foutue salle de ciné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mar 2 Sep - 13:54

    Léonore ne put s'empêcher de hausser un sourcil. " Retournes dans ta niche " ? Pourquoi donc dans sa niche ? Okay, il n'était pas particulièrement sexy, n'avait pas un charme fou, et son physique n'était pas comparable avec celle d'un mannequin, mais quand même. Bon, après tout, il l'avait quand même saisit un peu violement par le poignet et avait lorgné de façon perverse sur sa silhouette m'enfin. En tout cas, ce n'était pas elle qui allait défendre son fan-club. Oui, parce que, ces quatres hommes bavaient litteralement devant elle, il aurait fallut être fou pour ne pas le voir. Alors, fan-club convenait parfaitement en cette situation. Ils auraient sans doute donné n'importe quoi pour que la charmante blonde au corps avantageux leur donne ce qu'ils voulaient. Autrement dit, une partie de jambes en l'air. Dommage, Léonore n'avait pas particulièrement soif actuelement. Ce soir, peut-être. Si elle s'ennuyait.
    Une main se posa dans le ceux de son dos, elle tourna le regard vers son propriétaire. Un des hommes, évidement, ça ne pouvait être personne d'autre. Un sourire crispé se dessina sur ses lèvres, tandis qu'elle s'approcha d'un pas de l'homme. Même s'il la dégoutait un peu, une proie était une proie, et du sang, était du sang. Leurs deux corps se touchèrent quelques secondes, leurs regard se croisèrent, la main velue glissa le long du dos de la belle, puis, elle se lassa, et se dégagea. C'était drôle, mais cinq minutes. Et puis, tout les jeux ont une fin, et un gagnant ainsi qu'un perdant. Sauf qu'elle gagnait toujours à ce genre de jeu. Cependant, elle ne s'en lassait pas, tant que les perdants avaient des réactions un peu différentes de la normale, c'est à dire, la déception. Celui là, aurait pu faire une bonne victime, djà, il voulait rejouer et cherchait son regard. Mais, Mademoiselle Caldwell avait déjà détourné son attention sur quelqu'un d'autre, sur une autre personne qui l'intriguait encore daventage. La jeune femme. L'humaine, la fausse-rebelle.

    - Ma proposition de vous laisser seule ici tient toujours.

    Le même sourire amusé se fixa sur sa bouche. On ne changera pas Léonore. Non, personne ne la changera. N'oubliez pas non plus, que les apparences sont trompeuses, et que, peut-être bien que sous ses airs de grande femme, d'aguicheuse et de prétencieuse, se cachent un coeur réduit en cendres depuis des années, un besoin de se sentir aimée ou détestée, une envie qu'on fasse attention à elle, de n'importe quelle manière ... La buveuse de sang passa sa langue rose sur ses dents blanches, si aiguisées qu'elles pourraient vous déchirer presque n'importe quoi. Et elle ne demandait qu'à s'en servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Sam 6 Sep - 13:08

L'homme s'était écarté vivement, il n'avait peut-être pas un QI très élevé mais il avait compris qu'il n'arriverait à rien avec moi. Normal, comment aurait-on pu arriver à faire quoi que ce soit avec réfrigérateur. Repenser à ça me blessais et j'essayais de chasser ces infortunés penser de ma tête, la manière dont m’avait quitté le seul homme que j'avais vraiment aimé rester encore et toujours omniprésente dans ma tête surtout quand j'avais les nerfs à fleur de peau. Je me tournais vers la blonde qui vraisemblablement prenait un malin plaisir à m'énerver mais je ne lui répondis pas comme je voulus le faire à un moment. Tout ça devait cacher une profonde blessure intérieure ou je ne sais quoi. Voilà que je m'essayais à la psychologie. Peut-être que dans un futur proche cela pourrait donner lieu à une reconconversion. Je me voyais déjà assise sur un fauteil à écouter des gens débiter leur tas de problème, pendant que moi je baillerais à m'en décrocher la mâchoire. Je secouai la tête, j'avais vraiment des idées très étranges parfois, heureusement que j'étais la seule à pouvoir entendre mes pensées. Je chaissai toutes ces pensées de ma tête pour reporter mon attention sur ce qui se passai dans la salle, les gens pourraient finir par avoir peur si je continuais à passer mon temps plonger dans mes pensées.

Ca ira, je n'ai pas vraiment envie de rester ici.

Je me dirigeai donc vers la petite fenêtre heureuse d’avoir opté pour un jean le matin même. Car tous les hommes restant m’avait l’air d’être de gros pervers, des amateurs de blagues salaces et de film x. Avant de sortir je jetais un coup d’œil à la bonde.
.


Dernière édition par Nancy Sullivan le Lun 8 Sep - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mer 24 Sep - 15:40

    Léonore esquissa un vague sourire et observa la réaction des deux hommes. Ils fronçaient tout deux les sourcils, puis ricanèrent, l'un avait l'air perturbé. Quand la jeune femme s'approcha ensuite de la fenêtre, le brun fit un pas en avant, puis recula immédiatement, préférant sans doute la laisser se débrouiller toute seule, vexé par sa précédente remarque. La charmante vampire aurait sans doute pu le convaincre d'un regard s'il elle l'avait voulu. Finalement, après une réflexion de quelques secondes, elle décida que la regarder d'ici se démener pour sortir serait amplement plus amusant, autant pour elle que pour ses deux compagnons. Et effectivement, elle ne fut pas déçue. Après avoir passé une jambre par dessus la fenêtre, elle dut s'accrocher fermement au rebord pour ne pas glisser. Oui, c'était quelque chose, qui vu par un mortel était tout à fait normal, compréhensible, mais pour elle ... c'était tellement pathétique ! Les humains étaient si fragiles ! Et exposés à des dangers bien pire que celui d'une chute. Comme à ce cher et sympathique personne du Wildshire Hotel. Qui se doutait qu'ils n'étaient pas si inoffensifs et gentils qu'ils voulaient bien le laisser penser ? Sans doute personne, sauf peut-être maintenant cette femme, la blonde, qui la haissait probablement déjà. A moins qu'elle ne se trompait, et qu'au contraire, elle cachait son admiration pour elle, en se donnait des faux airs. Qui sait ... Léonore soupira longuement, puis détourna son regard de l'encadrement de la fenêtre et posa son regard chaud sur les deux hommes qui la dévisageaient avec une gourmandise non cachée. Ils s'approchèrent d'elle lentement, avec un air complices. Hoho, ils voulaient jouer à ça. Tant pis, pour eux. La belle laissa à nouveau un long souffle quitter ses lèvres, tandis qu'elle sentait leurs haleines puantes près de son visage. Une voix rauque résonna toute proche de son oreille :

    - A nous de rire maintenant ma belle ...

    Léonore leva les yeux au ciel, chose qu'ils ne purent distinguer dans la semi-obscurité. Quelques secondes à peine après, elle sentit l'une des mains velues se poser sur son avant bras. L'autre homme se lança à son tour, légèrement hésitant d'abord. L'autre paire de mains glissa le long de sa cuisse, tandis que tout deux essayaient de l'attirer contre leurs coprs bouillonant de désir. Décidant de les laisser languir encore un peu, la belle minauda timidement, et effleura de ses lèvres, la joue du plus petit, avant de plaquer ses doigts froids contre la nuque du second. Ils étaient tout deux terriblements humains, et leurs joues avaient prises des teintes rougeâtres. C'était leur sang qui palpitait sous leur peau ... Nerveusement, la belle vampire passa sa langue sur ses dents aiguisées, et changea de stratégie. Profiter de ces deux proies faciles, puisqu'elle en avait l'occasion ... C'est alors que le plus grand des deux détourna son regard de la silhouette alléchante de Léo, et regarda près de la fenêtre. La jeune femme blonde était aparement revenue voir ce qu'ils fabriquaient. Le rire grave de l'homme résonna, tandis qu'il proposait :

    - Tu veux nous rejoindre peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Dim 5 Oct - 12:51

L'homme qui était près de la fenêtre s'était écarté quand je m'en étais approché, il n'avait pas envie de m'aider, tant pis... je me débrouillerais toute seule. Je passai une jambe par dessus la fenêtre et dut me tenir fermement pour ne pas tomber, ce n'était vraiment pas l'endroit pour ça. Je sentais les regards de la blonde et des hommes restant sur mon dos et je dus faire preuve de toute la volonté dont j'étais capable pour les ignorer, inutile de me faire remarquer plus. Au bout d'une éternité, enfin quelques minutes, je me retrouvais les deux pieds à terre de l'autre ôté de la fenêtre. La plupart des personnes qui étaient présentes dans la salle, étaient partis, n'ayant vraisemblablement pas l'envie de s'éterniser.

Je fus tentée de partir tout de suit mais j'y renonçai. Pourquoi cela ? Je n'en savais rien, quelque chose me poussai à rester ici et à attendre. J'avais conscience de la bêtise de mon acte mais rien n'aurais pu m'empêcher de rester. Les minutes s'écoulaient et pourtant je ne voyais pas les autres arrivés, grand bien leur fasse! Si il voulait passer la nuit dans leur petite salle de cinéma, ce n'est pas moi qui leu en empêcherait. Je ne restai pas longtemps à attendre, en ayant marre, je retournai dans la salle et regrettai aussitôt mon geste. Visiblement la blonde avait fait son affaire des quelques hommes ou alors c'était les hommes qui lui avaient sauté dessus. De toute façon quoiqu'il s'était passé je n'avais rien l'attention de faire, je me préparai d'ailleurs ressortir.

- Tu veux nous rejoindre peut-être ?

Je secouai la tête et levai les yeux au ciel, pourquoi avais-je décidai d'aller au cinéma aujourd'hui, alors que j'aurais pu être tranquille dans ma chambre à ressasser mes pensées. Ah oui, c'était pou sa que j'avais été ici, pour me distraire. Je pouvais m'estimer heureuse, niveau distraction j'étais servis.

Non merci, ça ira, faites comme si je n'avais pas été là, je m'en vais.

L'idée m'effleura que la blonde pouvait peut-être avoir besoin d'aide, si c'était le cas, n'était-il pas égoïste de me diriger vers la fenêtre ? Je soupirai, de toute façon, elle ne m'avait pas aidée elle, pourquoi je ferais pareil ? Et puis égoïste, c'est bien ce que j'étais, alors je ne voyais pas pourquoi, je me souciai d'elle. De toute façon, les hommes n'avaient pas l'air d'accord sur le fat que je m'en aille, avant que j'eus le temps de faire le moindre geste, l'un d'eux m'attrapa violemment par le bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Dim 5 Oct - 14:39

    Léonore était presque certaine que la jeune femme allait partir aussitôt, et que les deux hommes allaient la laisser faire. Après tout, c’est à elle qu’ils en voulaient, non ? Il fallait croire que non, puisque le plus robuste des deux hommes tira la seconde blonde par le bras, avec un regard vicieux qui en disait bien trop loin. Et zut. Si la belle voulait calmer sa soif, elle devrait se débarrasser de la blonde. Sauf que à présent, ses plans étaient modifiés, car l’essentiel était que les clients de l’hôtel ne découvrent pas leur secret, et qu’ils restent en vie et « heureux « au sein du Wildshire. Bien évidemment, on pouvait penser que si la jeune femme se faisait violer, elle ne garderait pas un bon souvenir de son séjour en ces lieux. Normal. Pour une humaine. La vampire ne pourrait cependant pas user de ses capacités physiques sans que l’un d’eux se doutent de quelque chose. Que ce soit les deux homme, ou elle, la blonde. Elle allait être contrainte de jouer à la femme soumise et fragile, comme une mortelle des plus pathétiques.

    L’homme qui avait agrippé la blonde, la tira de ses pensées. Brusquement, il l’avait envoyé valser contre le mur, juste à côté de Léo. Quelque chose craqua, mais elle ne sut déterminer quoi. Son dos ou l’un de ses bras peut-être. Il se précipita presque immédiatement sur elle, tandis qu’elle était encore au sol, contre le mur. Ses mains velues l’incitèrent à se relever et l’appuyèrent contre le mur. L’autre, celui qui avait regardé la scène avec un léger sourire, se retourna face à elle. Ses yeux pétillaient de désir et il était presque évidemment qu’il ne la laisserait pas partir avant d’avoir eu ce qu’il voulait d’elle. Et merde. A son tour, il enserra sa taille, pressant le bas de son ventre contre le sien. Ils échangèrent un regard complices avant de ricaner d’une même voix grave. C’était odieux. Et dire que certaines femmes, dans d’autres pays du monde devaient supporter cette torture une ou plusieurs fois par jour, sans pouvoir se défendre, se débattre. La respiration haletante de celui qui s’occupait de Léo se fit sentir dans son cou, tout proche, bien trop proche de son décolleter. De dégoût, elle enfonça ses dents dans sa lèvre inférieur et ferma les yeux pour se retenir de ne pas hurler. Elle devait veiller à chacun de ses gestes, pour paraître humaine, quoi qu’il en advienne. Finalement, elle rouvrit les yeux et lança un regard à l’autre jeune femme. Cependant, celui qui s’occupait d’elle passa sa main sur ses lèvres, sous son cou, et l’obligea à le regarder. Encore une fois, il ricana et continua de caresser les courbes de son corps de ses mains maladroites et tremblantes. Il puait la transpiration à un tel point que s’en devenait écœurant.

    Chacun de ses membres se crispa sous l’effort qu’elle faisait pour ne pas l’envoyer valser comme une vieille chaussette contre le mur. Et, elle finit par craquer. L’autre homme, juste à côté, commencer à abuser, à aller trop loin avec la blonde. Mademoiselle Caldwell approcha le visage de l’homme de sa poitrine, l’attirant contre elle plus encore. Et, alors qu’il marmonnait de petits bruits ridicules, elle leva son genoux qui atterrit, comme on dit, là où ça fait mal. L’homme gémit et s’effondra au sol. Surpris de ce brusque retournement de situation, l’autre relâcha se prise sur l’autre jeune femme. Léonore murmura, en tentant de se ressaisir le plus rapidement possible :

    - Ca suffit. Lâche là, tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Lun 6 Oct - 20:32

L'homme me tira un grand coup en manquant de m'arracher le poignet, je retins une grimace de douleur. Après ça, il m'envoya valsé contre le mur, je me cognai violemment et retombai au sol, mon bras craqua et la douleur se répandit dans tout mon corps. Je restais allongée comptant les battements de mon cœur. 1, 2,3... Si ça se trouve j'allais mourir ici, dans cette salle de cinéma... 4, 5,6... Non, je n'allais pas mourir, il aurait mieux valu d'ailleurs, car les intentions de l'homme étaient très clair et je me disais que j'aurai sûrement du mal à survivre à ça. 7,8... L'homme se précipitai de nouveau sr moi, j'étais restée à peine quelques secondes à terre, es pensées tourbillonnaient à une vitesse incroyable. Il m'attrapa avec sa grosse main poilue, me forçant à me relever. Je me figeais comme une statue et vidais mon esprit, j souhaitais m'envoler, disparaître, mourir !?!?

Je ne prêtai plus attention à rien, me laissant faire, de toute façon, je ne pouvais pas me débattre, l'homme était trop fort et mon bras me faisait horriblement souffrir... Content de vor que je n'opposais aucune résistance, l'homme en profita pour... Enfin voilà, il commença à faire ce à quoi il pensait depuis qu'il m'avait agrippé.

Tout d'un coup un gémissement retint mon attention, trop grave pour être celui de la fille que 'avais d'ailleurs oublié, elle était là ? Visiblement, l'homme qui me tenait ne s'attendait pas à ça, il relâcha sa prise et regarda la blonde qui parla. Je ne compris pas ses paroles, j'étais trop sonné, d’ailleurs comment je faisais pour tenir encore debout. Je tentai d'ouvrir la bouche, de dire quelque chose mais j'en étais incapable. Mes membres refusaient de m'obéir et je finissais par tomber à terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mer 8 Oct - 13:42

    Léonore était donc à présent debout. Son agresseur était toujours plié en deux, couché en chien de fusil sur le sol. Effectivement, elle n’y était pas allé de main morte. Ses yeux, envahis à présent par la colère, ne laissaient supposer aucune suggestion, aucun compromis. L’autre homme, celui qui s’était retourné de surprise, alors qu’il était en pleine action avec la jeune blonde, avait les yeux écarquillés. Eh oui, eh oui, l’autre s’était fait frappé par une femme. Surprenant hein ? Il fallait croire que oui vu l’expression de son visage. La petite remarque de la jolie blonde n’avait cependant pas calmé les ardeurs de l’homme à terre. Au contraire en fait, il ricanait à présent. Sa main tâtonna le sol, puis, tant bien que mal, il réussit à se mettre à genoux. Ses yeux lançaient des éclairs, mais il n’avait pas l’air d’avoir changé ses plans, car il regardait toujours le corps de la vampire avec, au coin de la bouche, un léger filet de bave. Quels chiens … La blonde avait finalement raison. Mais Léonore aurait largement pu les maîtriser tout les deux, mais, uniquement si elle avait été seule avec eux. Le sort en avait décidé autrement. Une main se posa sur son mollet, ce qui la tira de ses pensées. Elle songeait à diverses choses, surtout à la manière dont elles pourraient s’en tirer, toutes les deux, sans trop de mal. Ses yeux clairs se posèrent sur la silhouette affalée de la jeune femme. Une chiffe molle. Ses yeux étaient entrouverts, sa respiration saccadées, et il lui semblait que des larmes coulaient silencieusement sur ses joues. Normal. Elle soupira longuement, puis fit un pas en avant, s’approchant de la blonde. Sans faire attention aux deux hommes, elle passa un bras autour de sa taille et l’aida à se relever. Sa voix prit une intonation complètement différente de celles qu’elle avait utilisé quand elle lui avait précédemment parlé :

    - Ca va aller ? …


    Doucement, elle l’entraîna vers l’un des sièges de la salle, et l’installa dessus, au mieux. Des mèches blondes collaient à son front, et son haut était à moitié déchiré. Pas grand chose de réparable quoi. Néanmoins, elle dégagea son visage, et pressa sa main froide sur sa joue pour l’aider à reprendre ses esprits. Berk, elle détestait le contact avec la peau humaine, surtout quand elle était moite. Elle n’eut pas le temps de faire autre chose, car une main se posait déjà sur sa taille. Bien sur, ç’aurait été trop facile, ils n’allaient pas la laisser partir ainsi. Mademoiselle Caldwell ferma les yeux, fort. Comme quand elle était petite, quand quelque chose ne lui plaisait pas, quand elle ne voulait pas voir quelque chose mais se savait forcée de le faire. Parfois elle s’imaginait même que ce n’était qu’un rêve. Mais là, ce n’était pas un rêve, loin de là. Les vampires ne rêvent plus, de toute façon. Les deux hommes l’entraînèrent un peu plus, loin, décidant de laisser l’autre femme toute seule. Elle était pratiquement inconsciente, alors ce n’était plus assez amusant. Léonore tâcha de sa faire emmener le plus loin possible, elle aussi, elle jouait, maintenant. Ses lèvres embrassaient leurs joues bouillonnantes, murmurait des mots qui les faisaient frémir, jusqu’à ce qu’ils cèdent à sa requête. Le trio se retrouva donc, complètement à l’oppose de la vitre, près de l’entrée de la salle. Ils poussèrent la demoiselle sur un des fauteuils, ensuite, ils voulurent reprendre les choses là où elles en étaient. Elle se laissa faire, du mieux qu’elle pouvait, faisait tout malgré tout, pour garder sur elle ses habits. Chose qu’elle réussit. Eux, ils étaient déjà torses nus, avec leurs pantalons baissés jusqu’aux genoux. Alors, elle fit ce qu’elle avait prévu. Dans la poche du pantalon du plus grand, elle trouva un canif. Elle s’en empara et glissa la lame sous le cou d’un des deux hommes.

    - Posez encore une fois vos mains sur moi, et je n’hésiterais pas mes cocos.

    Ce fut suffisant. Mais juste pour un. Il ouvrit la bouche, la referma, et rampa jusqu’au mur, à bout de souffle. L’autre en profita et s’allongea sur elle. S’il insistait. Rapide comme l’éclair, Léonore laissa une entaille profonde sur sa joue. Etonné, il relâcha son attention. Quelques secondes plus tard, il était affalé par terre, une grosse bosse à la tête. Oui, après l’avoir coupé, pour éviter qu’il ne fasse des siennes, elle l’avait attrapé par les cheveux et frappé son front contre l’accoudoir du fauteuil. Et voilà ! Une bonne chose de faite. Satisfaite, elle se releva, adressa un regard victorieux au rescapé. La belle brandit le couteau, lécha la lame imbibée de sang, puis le rendit à son propriétaire en riant. Tranquillement, elle rejoignit l’autre jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mar 14 Oct - 20:08

J'étais complètement indifférente à la scène qui se déroulait, je sentais simplement le sol froid et ma douleur. Je fermai les eux et perdit connaissance. Je volai dans les airs, en tout cas, c'est l'impression que j'avais, autour de moi tout était blanc et doux, j'avais l'impression d'être entourée de coton. Tout autour de moi n'était que lumière. Je sentis le malaise s'infiltrer en moi, ce n'était pas possible, je ne pouvais pas voler et la salle de cinéma ne pouvait pas s'être soudainement transforme de décor de paradis. Paradis, ce dernier mot déclencha chez moi un frisson de compréhension, j'étais donc morte... Ce n'était pas possible non plus, si j'étais vraiment morte, je ne pouvais pas être au paradis, c'était impossible. J'avais fait trop de mal autour de moi, tout ce que j'avais touché n'était maintenant plus que désespoir et honte, j'étais pire que ces hommes qui avaient voulu me violer. Soudain un ange apparu devant moi, un bel ange avec de beaux cheveux blonds et de très beaux yeux. Une magnifique peau d'ivoire aussi.

*Oh.*

Je connaissais cette ange, ce n'était pas un ange d'ailleurs, ce n'tait personne d'autre que la blonde, était-elle morte elle-aussi ? Elle m'entraîna vers un autre endroit. e décor changea autour de moi, j'étais de nouveau dans la salle de niveau et l'endroit où m'entrainai la blonde était le fond de la salle. J'étais glacée et j'avais pleuré, la blonde m'assit sur un siège et passa sa main sur ma joue. Je ne pus m'empêcher de frissonner, si j'étais glacée, sa main l'était encore plus. Je du lutter pour ne pas retomber dans l'inconscience, c'était pourtant tentant.

*Pourquoi suis-je revenu ?*

Et pourquoi tout m'échappait ? Depuis que j'étais arrivée à l'hôtel, rien ne se passait comme prévu, j'étais lasse et fatiguée, vieille... J'avais l'impression d'avoir pris cinquante ans en quelques jours seulement. La blonde était redescendue et les deux hommes s'étaient de nouveau jetés sur elle. Je détournai les yeux, je ne voulais pas savoir ce qui allait se passer. Je n'entendis rien, je ne vis rien mais je sentis bientôt la blonde près de moi. Je jetai un coup d'œil en bas, les deux hommes étaient à terre. J'essayai de parler mais ne parvint rien à dire, mes cordes vocales refusaient de m'obéir. De toute manière que lui aurais-je dit. J'essayai de nouveau et cette fois je sortis un merci à peine audible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mar 14 Oct - 21:13

  • Léonore remarqua la difficulté qu'avait la jeune femme. Elle semblait complètement anéantit, paralysée. Un faible " Merci " s'échappa de ses lèvres, et on aurait dit que cela lui demandait un effort ultime. La vampire hocha simplement la tête, puis passa un bras sous les épaules de la jeune femme, l'installant dans une position un peu plus confortable. Cependant, elle prit garde de ne pas toucher de ses mains, sa peau, de façon directe, sans tissus entre elles. C'était plus prudent. Comme précédement, elle arrangea quelqes mèches de cheveux, les glissant simplement derrière son oreille, ou la lissant délicatement entre ses doigts. Son visage était atrocement pâle, ses yeux vides, comme morts. Elle pressa alors sa paume fraiche contre sa joue, espérant ainsi rendre à son visage un peu de couleur. La jeune femme ne bougeait pas, ce qui l'arrangeait plutôt. Léonore se recula d'un pas, et fronça les sourcils en remarquant ses vêtements froissés, son tee-shirt à moitié déchiré au niveau de sa poitrine. Oups. Elle même ne portait pas de gilet, ou rien qui ne fut suceptible de masquer un temps soit peu les dégâts. A voix basse, ele murmura, en inclinant son visage sur le côté :

    - Je suis désolée, vraiment.

    Pour le dérangement n'aurait pas été approprié, aussi, elle n'ajouta rien d'autre. La belle leva son index, pour faire patienter la jeune femme. De sa démarche féline, elle se glissa par la fenêtre, lançant au passage un regard pleins de sous-entendus aux deux hommes. Ils n'avaient pas interêt à profiter de son absence pour retourner auprès de la blonde. La buveuse de sang se dépêcha au mieux, passant par la cuisine, par sa chambre, et par sa salle de bain pour récupérer de quoi cacher la misère. Quand elle revient, quelques minutes plus tard dans la salle de cinéma, elle dévérouilla l'entrée normale, mais referma derrière elle la porte. Aux deux hommes, elle murmura furtivement :

    - Vous pouvez partir maintenant.

    Ils ne se firent pas prié, le plus conscient des deux attrapa l'autre par le bras et le tira à l'extérieur. Ils ne recommenceraient plus. Léonore retourna auprès de Nancy. Elle avait vérifié au passage, dans le Hall, dans l'épais livre où tout les clients étaient répertoriés. Ensuite, elle disposa près d'elle, le gant de toilette imbimé d'eau, le gilet en laine grise, les deux verres de Whisky et sa trousse de maquillage. Aussitôt apporté, aussitôt fait. Elle glissa l'un des verres dans l'une des mains de Nancy, et lui passa son gilet qui couvrit totalement son haut abimé. Et, en quelques minutes, elle arrangea les couleurs de son visage, lui offrant au passage une scéance make-up gratuite. Peu de choses par rapport à ce que les deux homes lui avaient fait enduré, certes ... Mademoiselle Caldwell grimaça, puis demanda :

    - Comment vous sentez vous Nancy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mer 22 Oct - 21:15

Après avoir remercié la jeune femme, je tentai de reprendre le contrôle de mon corps et de mon esprit. Malheureusement il n'y avait rien à faire, je sentais à peine la blonde à côté de moi, je n'arrivais d'ailleurs pas à me rappeler qui elle était, la seule chose que je savais c'est que j'étais censée ne pas l'aimer. C'était bien ça, non ? Je sentis juste sa main froide sur ma joue et je frissonnai. J’essayai de parler de nouveau mais ne produit rien de plus que précédemment. J'abandonnais donc tout et laisser mes pensées voguer.

FLASH-BACK

La nuit était tombée tôt, nous étions en pleine hiver et il faisait très froid. J'étais recroquevillé dans mon lit et je pleurai. A côté de moi, dans la pièce voisine, aucun bruit. Qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle aurait du être rentrée depuis longtemps. Mon réveille indiquait deux heures et je finissais par me lever. Mes pieds se posèrent sur le carrelage froid et je frissonnai. J'avançais le long du couloir sombre. Je manquai de trébucher plusieurs fois et j'arrivai u salon. Je me couchai sur le canapé et finit par m'endormir en grelottant. Quand je me réveillai le lendemain, la porte s'ouvrait sur ma mère. J'avais huit ans et ce n'était pas la première fois qu’elle me laissait seule toute la nuit.

FIN DU FLASH-BACK

Je sentis que les larmes coulaient le long de mes joues, je m rendis alors compte que l'autre femme n'était plus là.

*Tant mieux.*

Je ne voulais pas qu'elle me voit dans un état plus minable que celui dans lequel j'étais déjà. La violence du souvenir m'avait frappée, je me souvenais de la peur que j'avais ressentie cette nuit-là, à l'arbre qui craquait proche de ma fenêtre et aux bruits étranges. Je fermai les yeux m'interdisant de penser à la foule d'autres souvenirs qui menaçaient de franchir le mur interdit que j'avais dressé avec beaucoup de mal.


La porte s'ouvrit et la blonde fut à mes côtés en un rien de temps, elle s'affaira autour de moi, me mis un gilet et essaya de remettre un peu de couleur à mon visage, je doutais cependant qu'elle y réussisse. En tout cas, ma r&réminiscence avait eu au moins un effet positif, j'étais de nouveau maîtresse de mon corps. Elle me posa une question mais j'évitais soigneusement d'y répondre.

Comment avez-vous fait ? Et comment savez-vous mon nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Dim 2 Nov - 16:09

    Léonore sourit tout d’abord. C’était elle qui posait les questions. Même si cela paraissait évidemment que Nancy en ait, elle aussi. A présent, la jeune cliente semblait avoir un peu repris ses esprits, elle était plus consciente et ne tremblait plus. Elle s’assit près d’elle, et haussa les épaules. Après quelques minutes d’un silence lourd, elle finit par incliner son visage vers elle, la regarda dans les yeux, puis murmura, un sourire au coin des lèvres :

    - Après tout, quelle importance Nancy … ?

    Oui, elle éprouvait un malin plaisir à prononcer son prénom, surtout maintenant qu’elle savait que la jeune femme était curieuse de savoir comment elle le connaissait. Et puis, son autre question, comment elle avait fait … Comment elle avait fait quoi ? Comment elle avait dégagé les deux hommes ? Pour ça, elle avait déjà une réponse toute prête à lui fournir. Pour le moment, attendre que Nancy se remette à la mépriser c’était le plus important. Ca prouverait qu’elle aura reprit complètement ses esprits, et qu’elle pourra … passer outre ces évènements. Même si ok, on n’oublies pas une tentative de viol en quelques heures, ou en quelques jours. Elle éclata de rire, devant l’expression de la jeune femme. Puis, finit par lui reposer sa précédente question :

    - Alors, dites moi, comment vous sentez vous ?

    Elles étaient toujours dans la salle de cinéma, désertée de tous. Léo était bien décidée à ne pas la laisser sortir de ci tôt. Pas avant qu’elle soit sure de la version des faits qu’elle allait diffuser autour d’elle, à ses amis qui logent eux aussi dans l’hôtel. Sinon, c’était peut-être bien sa place au sein du personnel qui risquerait d’être compromise. Et leur survie, à tous. Nancy semblait butée. Bon, si elle insistait, elle allait lui servir une part de sa réponse déjà prête. Un long soupir s’échappa des lèvres de la belle vampire.

    - Bon d’accord. Ils ont eu une minute d’inattention, et j’ai su l’utiliser à notre profit.

    Elle haussa les épaules, simplement. Puis, elle glissa sa main dans la poche de son pantalon et en sortit la petite insigne sur laquelle était inscrite son prénom, ainsi que « Membre du Wildshire hôtel ». Distraitement, elle sortit l’aiguille et la plaça au dessus de sa poitrine. Elle espérait que l’explication suffirait à Nancy. Sinon, pas de problème, elle était tout à fait capable d’argumenter, jusqu’à la persuader complètement de ce qu’elle avançait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Nancy Sullivan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 139
Age : 30
Votre faiblesse : Mes sentiments.
Votre force : Mon sens de l'observation
Humeur : perdue
Date d'inscription : 25/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Lun 10 Nov - 21:44

Je retrouvai peu à peu l'usage de mon corps, cependant j'étais bien trop préoccupé pour m'en rendre compte. Mon regard fixé Léonore et je me souvins pourquoi je ne l'avais pas aimé, sa façon de parler et sa manière de se sentir supérieur aux autres m'irritaient au plus au point. Pourtant je ne pouvais pas oublier que grâce à elle les choses n’avait pas été trop loin, bien trop loin à mon goût mais tout de même. J'essayai de deviner ce qu'elle cachait mais je n'y parvins pas, j’en avais pas assez d'énergie pour lui soutirer la moindre explication même si les siennes étaient très évasives. Tout ce que je voulais c'étaient retourner dans a chambre là où je pourrais être en paix.

Ah, vous travailler à l'hôtel, je m'en étais un peu douter mais bon.

J'essayai de ne pas écouter la petite voix qui disait que je devais demander plus d'explications, cette femme faisait à peu près ma taille et n'étais pas plus grosse que moi comment avait-elle pu neutraliser deux balourds pareils ? Après tout je savais quand même un peu me défendre, j'avais appris ça au moment où je m'étais lancée dans l'affaire avec Stacy au cas où le pot au rose serait découvert et que j'aurais besoin de ça cela n'empêchait pas qu'ils aient faits ce qu'ils avaient faits. Non d'allers en réfléchissant j'étais sûre que même une championne de judo qui de cette taille n'aurait pas eu raison de ces deux hommes. Je repoussai ces pensées, j'avais mal à la tête et je ne désirais plu penser à ça.

Je ne crois pas trop à ce que vous me dites.

Mais pourquoi j'avais dit ça ?! J'étais vraiment crétine dans mon genre maintenant elle n'allait pas me lâché j'en étais certaine.

Oubliez, tout ce que je veux c'est aller dans a chambre.

*Et m'enterrer au fond d'un trou...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Léonore Caldwell



Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 24
Votre faiblesse : Mon passé, mes souvenirs.
Votre force : Mon assurance, ma persévérance.
Humeur : Elle dépend de la personne que j'ai en face de moi.
Date d'inscription : 14/07/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   Mar 11 Nov - 0:09

    Léonore grimaça lorsque Nancy dit qu'elle ne croyait pas vraiment à ses explications. oui, elle s'en doutait un peu à vrai dire. Mais bon, elle parraissait encore un peu sonné et n'avait pas les idées claires. Autrement dit, elle laisserait son imagination créer une autre version plus plausible dès qu'elle se serait complètement remise de la situation. En espérant qu'elle ne répèterait pas ce qui lui était arrivé aux autres membres. Sinon, ils partieraient de l'hotel, Georges la gronderait sévèrement, et puis, ils n'auraient plus rien à se mettre sous la dent ... Ce ne serait donc drôle pour personne. Aussi, même si la jeune femme n'épprouvait aucune sympathie vis à vis de la jeune femme, elle s'efforça de lui sourire et d'hocher la tête, en faisait mine de s'inquièter pour elle :

    - Je vous raccompagne. Vous feriez, en effet mieux de vous reposez un peu.

    Sur ces quelques mots, elle posa ses mains sur les accoudoirs du siège et se releva souplement. Ne sachant si Nancy parviendrait à se mettre devout sans tomber, elle lui tendit la main. Léo n'aimait pas le contact entre sa peau froide et celle, chaude et parfoi moite des mortelles. Pourtant, là, elle devrait se faire un peu pardonner si elle ne voulait que son poste soit compromis.

    - Attendez-moi, juste un instant.

    Ce n'était pas une question, plutôt un ordre. La buveuse de sang quitta rapidement la salle, puis passa par la cuisine de l'hotel et saisit un plateau métalique qui venait d'être lavé. Deçu, elle posa un verre d'eau fraiche avec deux glaçons, une petite assiette avec quelques cookies fait maison, et une bouteille colorée qui contenait, elle le savait une liqueur qui était parfois servit en soirée au bar. Elle posa aussi trois comprimés blanc qu'elle sortit d'une petit armoire. Des somnifères. Puis, elle retourna dans la salle de projection, tout son petit manège n'avait pris qu'une poignée de seconde. Mademosielle Caldwell adressa un discret sourire à Nancy qui était toujours debout, à côté de la rangée de sièges, puis lui fit signe de la suivre. Toutes les deux se dirigèrent alors dans le couloir menant aux chambres des clients. Elles n'échangèrent pas un mot. Arrivées devant la porte de la chambre de Nancy, la jolie blonde poussa la porte, sans se gêner et entra. Sur un petit meuble, elle déposa le plateau et pointa du doift les comprimés blancs :

    - Des somnifères. Ne les prenez pas tous, ça peut être dangereux. Navrée encore de cet épisode ... facheux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Mme-C0o.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: E N J 0 Y . - Free   

Revenir en haut Aller en bas
 
E N J 0 Y . - Free
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Filezilla et Free
» restes de A-squared Free impossibles à virer
» A-squared Free n'est plus disponible
» Free recrute !!
» Nouvelle de Numericable (Mobile / Free)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { Ridgecrest } ::    » Aile Sud ::    » Requiem for a Movie-
Sauter vers: