AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au bord d'un verre {Jilian}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au bord d'un verre {Jilian}   Dim 6 Juil - 21:36

Au bord d'un verre
with. Jillian



Découvrez The Feeling!


    « Vous n'avez pas de nouveaux messages ! »


    Cette voix, on aurait dit qu'elle martirisait la pauvre Alice. Personne ne la contactait, mis à part ses parents ou quelques amis restés à Manhattan. Quelques nouvelles, par ci par là, pour annoncer que tout va bien, comme à chaque fois. Qui, de l'entourage d'Alice, lui déclarerait que tout va mal, qu'ils ne vont pas bien, ou quoi que ce soit ?! Franchement, personne. Pourquoi ? Tout simplement pour ne pas déranger, pour ne pas inquiéter, car, en connaissant la jeune fille, on peut s'attendre à sa visite, qui peut être inattendue, mais logique, de par son inquiétude naissante. Mais bon, par ce que disait ses proches, rien à l'horizon ne semblait s'assombrir sur eux, donc tout allait bien, même si parfois, Alice parvenait à distinguer quelque chose qui tourmentait ses amis ou ses parents, sans trop savoir pourquoi.

    Ce jour là, la jeune artiste avait beaucoup bougé. En effet, elle s'était levée assez tôt, pour pouvoir regarder le soleil se lever, comme elle adorait, puis avait pris son petit déjeuner dans sa chambre, tranquillement, lisant son journal, écoutant la musique, rangeant un peu tout ce qui trainait dans sa chambre. Elle s'était douchée, préparée.. pour pouvoir sortir en ville, faire quelques emplettes. Elle aimait bien le coin, et pouvait voir que de nombreux clients de l'hôtel sortait également de temps à autres, prendre l'air frais de l'extèrieur, sans rester confiner dans le bâtiment, bien qu'il soit des plus agréable. Elle s'était acheté quelques vêtements, pour ne pas périr dans ses habits habituels, et quelques trucs tout bêtes censés l'embellir davantage. Mais vous me demanderez, pour plaire à qui ?! Là était la question, mais ce n'était pas vraiment dans le tempérament d'Alice de se faire jolie pour quiconque, mais plutôt pour elle même avant tout, et après, peut être, pour pouvoir être regardée, zieutée ou pourquoi pas draguée, mais là, on va un peu trop loin.

    Bref, la jeune fille était rentrée pour le midi, et avait mangé un petit truc comme ça au restaurant de l'hôtel : pas trop cher, et pas trop copieux non plus, n'ayant pas vraiment faim. L'après midi, Alice était repartie dans une grande papeterie assez proche de l'hôtel. Ce fut la première fois qu'elle y mettait les pieds, et fut toute renversée de tous ces rayons de peintures, de toiles, de crayons, de stylos, de tables... Elle était dans son univers, celui qu'elle avait choisi, certainement pour toujours. Quelques oeuvres, surement personnelles, décoraient l'endroit, ce qui fit chambouler le coeur de la jeune artiste, vraiment très admirative de tout ce travail fourni par les propriétaires de ces objets qu'elle vénérait au plus haut point.
    Finalement, elle était repartie sans rien dans les mains, n'ayant pas voulu acheté quoi que ce soit. Peut être une angoisse de ne pas rendre un travail aussi soigné que ceux qu'elle avait pu voir dans le magasin.
    Alice était repartie dans l'hôtel et s'était accoudée au comptoir de l'accueil, discutant longuement avec quelques membres du personnel. Elle aimait beaucoup ces personnes, très polies, très amicales. Leur conversation fut brève étant donné qu'ils avaient des obligations à respecter ce qu'Alice comprenait parfaitement.

    Il devait être 19h, lorsque la jeune fille remontait dans sa chambre. Elle se changea, pour finir par redescendre dans le hall. Elle entra dans le bar de l'hôtel, salua la barmaid assez sympathique et demanda un verre de manzana, sa boisson alcoolisée préférée ! Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas beaucoup bu d'alcool à vrai dire. Elle s'installa à une table, et sortit une feuille et un stylo, comme à son habitude, et commença à dessiner ce qu'elle voyait dans sa tête. Et bizarrement, elle se mit à penser à James... Serait-ce un signe ?!
Revenir en haut Aller en bas
Jillian Helsing
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2586
Age : 26
Votre faiblesse : Mon frère, Peter...
Votre force : Mon intuition
Humeur : Tourmentée
Date d'inscription : 23/05/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: Au bord d'un verre {Jilian}   Lun 7 Juil - 20:36


    « L'effet de l'ivresse est d'abolir
    les scrupules du sentiment
    .
    »


    Une journée de plus venait de s’achever au Wilshire Castle…et plus la durée de son séjour avançait, plus Jillian avait l’impression de perdre son temps. Si elle était venue ici c’était pour retrouver Ambre, une vampire qui détenait son frère captif et pour le moment elle n’avait toujours pas réussi à lui mettre la main dessus. A croire qu’elle n’était pas dans l’hôtel. Cet endroit avait tout pour plaire mais pourtant Jill ne s’y plaisait pas : elle était trop préoccupée pour ça. Le fait que son frère soit en danger la minait de l’intérieur depuis près de six mois. Se sentir aussi…inefficace la rendait folle. Elle était vraiment prête à tout pour retrouver Peter, quitte à devoir trahir tous les autres. Pas très glorieux comme état d’esprit et Jillian en était tout à fait consciente mais elle n’avait pas le choix. Dans le fond ce qu’elle faisait n’était pas s méchant et répréhensible que ça, si ? Elle défendait seulement la seule personne sur cette foutue planète à avoir dans les veines qu’elle. Jilly se doutait cependant que James ne verrait pas la chose de cette façon. Elle n’osait même pas imaginer le sort qu’il lui réserverait s’il l’apprenait un jour. Forcément il finirait par le savoir. La vérité éclate toujours au grand jour, tout se paye. Peut être même lui infligerait t’il le même sort qu’aux vampires qu’il traquait ? Est ce qu’il était vraiment capable de la tuer ? Ils parcouraient les routes ensemble depuis trois ans mais ce n’est pas pour autant qu’il l’appréciait. Du moins c’est ce que Jillian s’imaginait. Après tout ça semblait clair vu sa manière de se comporter avec elle non ? James employait les trois quarts de son temps à la rabaisser et à lui montrer combien elle lui était indifférent. La brunette était une fine observatrice quand il s’agissait des autres mais quand pour ce qui était d’elle même et de se rendre compte de la manière dont elle était perçue c’était une tout autre histoire.

    Assise sur son lit, Jillian ouvrit doucement un des tiroirs de sa table de nuit. Elle en sortit avec précaution un cadre la représentant elle et son frère, souriants. Une image rare étant donné qu’avant l’assassinat de leurs parents il était peu habituel de les voir aussi enjoués lorsqu’ils se trouvaient ensemble. La plupart du temps ils se disputaient, toujours à se chercher mutuellement. « Qui aime bien châtie bien » comme on dit ! Mais sans lui, Jillian se sentait à présent totalement perdue. Dans le fond il avait toujours été son roc, la personne qui lui donnait toujours envie de se surpasser même si souvent ses remarques lui faisaient mal. Une relation qui ressemblait fort à celle qu’elle entretenait actuellement avec James d’ailleurs. Le rapport fraternel en moins vu comme son cœur battait à tout rompre en sa présence. La belle brune regarda à nouveau la photo un peu jaunie et elle passa tendrement son doigt sur le verre, un peu comme si elle espérait pouvoir capter un fragment de la peau de Peter. Une larme vint doucement couler le long de sa joue, reflétant l’immense chagrin qui s’emparait de la jeune femme. Voir Jill pleurer était assez rare, elle tentait toujours de garder ses émotions au plus profond d’elle même quitte à passer pour une personne sans cœur par moments. C’était son moyen à elle de se protéger, de se créer une carapace. Elle en voulait à son frère de lui infliger ça, comme si elle n’avait pas assez souffert après ce qui était arrivé à leurs parents. A présent en colère, elle leva son regard embué de larmes du cadres et le balança violemment contre le mur en face. Celui ci heurta avec un bruit sourd le mur pour terminer sa chute sur le sol tandis que des dizaines de morceaux de verres se dispersaient.

    « -Et merde… »grogna aussitôt Jillian entre ses dents.

    La brunette contempla l’étendue du désastre puis elle décida que sortir de sa chambre d’hôtel lui ferait le plus grand bien, elle ramasserait les débris plus tard. Soigner le mal par le mal. Voilà ce qu’elle allait faire. Elle comptait prendre la cuite de sa vie. Bon peut être pas la cuite de sa vie mais une belle cuite quand même. Au moins ça la soulagerait de son chagrin quelques heures. Tant pis si le lendemain c’était pire. Au point où elle en était de toute façon…Elle enfila rapidement sa veste, ferma à clef la porte de sa chambre puis elle entra dans l’ascenseur déjà occupé par plusieurs personnes. Elle espérait que ces gens là ne remarqueraient pas qu’elle avait pleuré. Et surtout elle souhaitait ne pas croiser James ou encore John. Ce soir elle n’était prête à encaisser aucune de leurs remarques assassines respectives. La solitude. Voilà ce dont elle avait besoin ce soir. Dans le fond ce n’était pas vrai car une part d’elle même avait envie d’être réconfortée, consolée, cajolée. Mais ça elle ne se l’avouerait jamais. C’est mieux de se dire qu’on n’a besoin de personne. Et il n’y a rien de plus faux aussi. On a tous besoin de quelqu’un, d’une épaule sur laquelle pleurer, de quelqu’un qui vous fait vous sentir vivant tout simplement. Jillian se dirigea directement vers le bar de l’hôtel puis elle commanda une double vodka. Autant commencer fort tout de suite. Elle venait d’avaler d’une traite le contenu de son verre lorsqu’elle vit s’installer une autre jeune femme, plutôt jolie, à une table voisine de la sienne. Etonnement celle ci se mit à dessiner. Dessiner. La dernière fois que Jillian avait fait ce genre de truc elle devait être en primaire. A moins que les croquis faits en cours de bio soient considérés comme des dessins à part entière. Détournant le regard assez rapidement, car elle ne voulait pas faire croire à la fille qu’il la fixait, Jill retourna à la contemplation de son verre lorsqu’une douce voix féminine attira de nouveau son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au bord d'un verre {Jilian}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnet de bord
» WebUpdater ou bien tableau de bord de myGarmin ?
» tableau de bord garmin
» Demande de permission de monter à bord !
» support tableau de bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { Ridgecrest } ::    » Aile Ouest ::    » Hôtel Wilshire Castle Bar-
Sauter vers: