AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand le chasseur devient le chassé... |Derek|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faith Kennedy
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 930
Age : 28
Votre faiblesse : Je marche à l'Instinct
Votre force : Je suis sans aucun doute la plus cruelle ici
Humeur : Massacrante
Date d'inscription : 05/06/2008

{ Falling Inside The Black
{ Comment vous séduire ?:
{ Dark & Sweet RelationShips ::
{ Open for a topic?: Close =(

MessageSujet: Quand le chasseur devient le chassé... |Derek|   Jeu 26 Juin - 4:41


Il est bien trop tard pour être sauvée


  • Personne ne parlait. Seul le bruit de la vodka coulant lentement dans le verre de Faith pouvait être perçu dans le minibar du Wislhire Castle. Même la façon dont la vampire buvait ce délicieux élixir de joie se voulait silencieuse, il faut dire qu'elle était pour le moment la seule présente dans les lieux, il était très tard, on approchait dangereusement des douze coups de minuit, la plupart des clients dormant ou se livrant à d'autres activités plus nocturnes. L'envie irrésistible que ressentait la suceuse de sang de se rendre dans chacune des chambre une par une tournait à l'obsession, en effet, la frustration de ne pouvoir les attaquer était sans doute la chose la plus difficile à supporter dans sa condition de vampire. Sentir cette peur qu'ils dégageaient lorsqu'ils comprenaient qu'ils étaient cuits était tout simplement divin, et jouer avec eux avant de les déguster, n'en parlons pas, parfois même, ils nous font le plaisir de crier vous savez, c'est sans doute le moment le plus drôle, quand ces sombres abrutis cris pour se faire entendre alors qu'ils sont tout simplement condamnés... Ne pourraient ils donc pas garder le peu de dignité qui leur restaient ? Lui n'avait pourtant pas crié...

    Un soleil de plomb faisait suer la Californie, les rayons étaient des flèches empoisonnées pour les quelques kamikazes qui osaient pointer leur frimousse a l'extérieur malgré la canicule ambiante. Oui la chaleur rendait trouble l'horizon, vous savez cet effet d'optique qui fait que vous avez l'impression de voir une flaque d'eau en pleine journée et surtout en plein soleil ! Tout se troublait, et malgré cela, quelques fous allumaient un feu sur la place public en chantant à tue tête une mélodie entraînante dans une langue étrange.
    Faith était la, elle se tenait droite comme un i et plissait ses yeux tout en les regardant monter le bûcher qui était destiné à son cher et tendre, il était en effet condamné, les chasseurs avaient réussi à le chopper la nuit dernière alors que la vampire femelle était partie en chasse, c'était horrible, cette impuissance face à ce qui allait se passer, mais elle devait essayer, pour lui, pour eux. Pour elle. Tout simplement pour sa propre personne, elle n'était pas encore prête, elle était si jeune ! Pourquoi l'obligerait on à voler de ses propres ailes ? Pourquoi la plongerait elle dans le grand bain alors qu'elle ne savait pas encore parfaitement nager... Mais cessais donc de me maintenir la tête sous l'eau ! Oui et si je vous racontait cela à la première personne ? Qui mieux que moi peut vous décrire parfaitement le début de la scène ou je l'ai perdu... Perdu quoi ? Vous le saurez bien assez tôt.
    J'avais chaud, aussi chaud qu'une jeune femme pouvait avoir alors qu'elle était habillée d'un pantalon de cuir et d'une petite veste assez sobre pour ne pas me faire remarquer, après tout ma tête aussi pourrait tomber ! Je voulais le sauver, oui, ca m'importait plus que tout, je l'aimais tellement, et par dessus tout, j'aimais tellement parler avec lui, quelques secondes, quelques minutes, parfois des heures, des jours... Nous avions l'éternité après tout. Oui j'aimais lui parler, et si il venait à quitter ce monde, je n'aurai plus personne à qui parler. Personne d'autre au monde ne m'écouterait plus jamais. Je portais une arbalète bien cachée sous ma veste, je voulais leur faire la peau, ils étaient nombreux, mais je pourrai au moins réduire leur nombre, c'était complètement fou, mais que voulez vous, je refuse de perdre une bataille sans me battre ! C'est d'ailleurs pour cela que j'attendit le moment ou il arriverait, lui, ce monstre qui avait mené l'expédition destinée à nous capturer : le chef des chasseurs. Ses gardes étaient bien disposés autour de mon tendre amant qui semblait comprendre que son heure était proche.

    *Manquait plus que cela, les enfoirés, il va falloir que je sorte le grand jeu*

    C'est d'un pas bien décidée que je cachait mon arme dans la poubelle de la place publique, ainsi que ma veste... J'étais désormais en décolleté, et pour passer inaperçu croyez moi que c'était raté, on ne voyait que la fente qui commençait à se dessiner au niveau de mes épaules et qui s'arrêtait au niveau de ma poitrine.
    C'était parfait, je m'approchais de ce gros lard et de son verre de bière d'un air faussement timide, et le regarda dans les yeux :

    -Excusez moi monsieur... Je crois que nous avons un problème...
    -Un problème ?
    dit il en regardant mes seins
    -Oui, vous savez, cela fait des jours, des semaines que j'observe votre travail... Et je crois bien que je suis une fan.
    -Ah bon ? Et bien je ne crois pas que c'est un problème
    -Si, je décide de prendre un risque en commençant à tortiller une mèche de cheveux et à dire sur un ton provocateur, je pense à vous jour et nuit.
    -Vraiment, et si on allait parler de cela, en tête à tête si vous voyez ce que je veux dire.-Je vois très bien, et je n'attendais que cela, on s'en va dans une petite ruelle, et il commence à m'embrasser fougueusement, quel porc quand j'y pense, les mortels masculins sont décidément tous les mêmes.
    -Je vais te faire voir ce qu'est qu'un vrai mec...
    -Et moi je vais te faire voir ce que je leur fais au mec dans ton genre, je lui donne un coup dans les bijoux de famille, assez fort pour qu'il tombe à terre, et je fonce à une vitesse folle grâce à mes pouvoirs récupérer mon arbalète, je la pointe désormais sur sa gorge, je sens en moi naître un sentiment de supériorité, ce gros plein de soupe avait beau être un chasseur compétent, il préférerait libérer mon amour. Du moins je l'espérais, car sinon je n'aurai plus qu'a tirer ma révérence.


    Je fus tiré de mes songes lorsque le verre que je porta à mes lèvres dépourvues de rouge à lèvre refusait obstinément de se vider, quel idiot ce verre ! Je m'en servis un autre très rapidement en passant de l'autre coté du comptoir, c'était l'avantage d'être ici... Mais quelque chose me coupa dans mon élan, j'étais en train de me servir ce verre quand un jeune homme poussa la porte du mini bar, il était seul visiblement bien habillé, et sentait le sang chaud à des kilomètres. Il me le fallait. Je le voulais. Et je l'aurais. Une bonne chasseuse se doit d'analyser sa future proie, vue sa démarche, il semblait sûr de lui, un petit sourire au coin des lèvres lui donnait un air arrogant, typiquement le genre de mec à aimer l'inaccessible, à vouloir abîmer des choses pures. Un enfoiré. Il était temps de voir si après tant d'années, j'étais toujours une si bonne actrice. Lorsqu'il s'accouda au bar, je lui demande d'un air timide, et qui n'a absolument rien a voir avec moi :

    -Bonsoir... Je peux vous servir quelque chose ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le chasseur devient le chassé... |Derek|   Jeu 26 Juin - 19:04

    — Derek cliqua sur le bouton “send” de sa boîte de messagerie, un signal sonore lui indiqua que l'email avait bien été envoyé. Le jeune homme éteignit alors son MacBook blanc, posé sur le bureau en bois laqué de sa chambre d'hôtel, et se leva de la chaise sur laquelle il était assis, dirigeant ses pas vers la salle de bain. Il venait de passer toute la soirée à envoyer des emails à sa soeur cadette Lynn, qui habitait toujours à San Francisco dans la maison des parents de Derek. A la pensée de ses parents, Derek soupira, cela faisait presque 3 ans qu'il ne les avait pas vus, et il n'avait aucune envie de les revoir - vraiment. Derek se passa un peu d'eau fraîche sur le visage, et regarda l'heure sur sa montre Rolex. 23 : 45. Il n'avait aucunement envie d'aller se coucher, et se sentait d'autant moins fatigué qu'il n'avait rencontré personne à conquérir depuis son arrivée au Wilshire Castle. L'idée d'aller faire un tour au Bar de l'hôtel lui parut bonne, qui sait qui pourrait s'y trouver à cette heure tardive ? La plupart du temps, il rencontrait ses conquêtes la nuit, tard, dans un bar, un restaurant, une boîte de nuit ou même à un concert, comme cette sublime irlandaise rencontrée au concert de U2 il y a quelques mois à Dublin. Un sourire s'épanouit sur son visage à ce souvenir. Il était impossible d'imaginer combien la compagnie d'une femme lui manquait, lui qui ne passait habituellement aucune de ses nuits seul, il avait du mal à supporter cette situation.
    Après avoir passé rapidement une main dans ses cheveux dans le but de les aplatir un peu, mais les épis revenaient toujours, il ressortit, et se posta devant sa penderie, les deux portes en bois grandes ouvertes. Le nombre de vêtements qu'il avait emporté était important, beaucoup de costumes, des polos, des pulls, des jeans, des chemises, et des chaussures, sans oublier ses lunettes de soleil Ray Ban fétiches. Derek revêtit un polo blanc Lacoste légèrement près du corps, qui laissait deviner au regard sa musculature de sportif, et qui permettait d'apercevoir son torse bronzé par les deux boutons du col qu'il défit. Il garda le pantalon brun qu'il portait déjà, et avant de sortir de sa chambre, s'aspergea d'une petite touche de parfum. “Fuel For Life (for men)” de Diesel, tel était la fragrance qu'il portait à présent.
    Les pieds du jeune homme foulèrent la moquette rouge bordeaux du sol, et instinctivement, alors qu'il n'était passé qu'une seul fois devant, ses pas le portèrent jusqu'au Bar. Il ouvrit la porte, et, son sourire en coin au bout des lèvres, comme toujours, entra dans la pièce. Il était désert, la pénombre y régnait, seul un lustre avec des bougies était allumé au centre de la pièce. Il se dirigea vers le Bar, dans l'attention de se servir un rhum, lorsqu'une jeune femme apparut à côté de lui. Elle lui proposa un verre, que Derek ne put refuser, hyptonisé par la beauté de la jeune femme, et retrouvant rapidement ses marques : enfin, il pouvait recommencer à utiliser ses talents. L'attente en avait valu la peine. De sa voix lente et grave, il répondit. —


    « Avec plaisir. Je prendrais un rhum si vous le voulez bien. Derek Stevens, enchanté. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le chasseur devient le chassé... |Derek|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Quand à l''usage des dd tournant à 4 500 tmn
» Coupure gps quand on appuie sur Système
» quand on est en DT Alicebox faut-il repasser par FT pour BBox en DT ?
» Connexion "intermittente" quand 2 pc ou plus sont connectés au Wifi
» avoir l'iPhone au prix idéo quand on a déjà la Bbox!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { Ridgecrest } ::    » Aile Ouest ::    » Hôtel Wilshire Castle Bar-
Sauter vers: